Interview : The Creature, entre féminin / masculin, humain / animal / végétal, amour et haine, pureté et vice.

On vous parlait il y a peu de leur premier EP « Romantico Trash », et Sophia et Adrien du groupe parisien The Creature ont répondu à nos questions.

_ The Creature est un jeune groupe, formé il y a un peu plus d’un an. Vous nous racontez les origines du groupe ?

Sophia : Cette aventure est née d’une rencontre avec Greg Canone (Feerkins) en 2012. J’admirais beaucoup son talent de composition et sa sensibilité rock. Lorsque je me suis sentie prête à créer un nouveau projet, j’ai immédiatement pensé à lui, et après avoir commencé à travailler sur ‘Mister Living Dead’, cette collaboration s’est révélée être comme une évidence. Lorsque j’ai dû trouver un nom, je me suis concentrée sur les racines et les contradiction de ce que je suis (de ce que nous sommes tous) et le nom de The Creature s’est imposé de lui-même, le rock étant une forme d’expression primale et instinctive. The Creature est féminin / masculin, humain / animal / végétal, amour et haine, pureté et vice… En ce qui concerne les autres membres, Greg m’a présenté Jocelyn (premier guitariste), puis Adrien (bassiste) qui lui m’a présenté Zack (deuxième guitariste) et enfin Florian (batteur). La base est toujours rock mais au vu de nos influences, on peut flirter avec différents styles. On essaie de ne pas se poser d’interdit, et le résultat nous surprend toujours. Le mélange de nos univers et cette liberté de création sont la clé.

_ Dans votre description on peut lire que vous définissez votre style comme étant du rock d’influence américaine à la fois rétro et moderne. Vous nous en dites un peu plus sur ces influences ? (Pour nous la plus évidente semble être No Doubt, surtout que la voix de Sophia est très proche de celle de Gwen Stefani.)

Sophia : Gwen Stefani (No Doubt) est bien sûr une de mes références vocales mais j’aime aussi Elvis, Nina Simone, Franck Sinatra, Brody Dalle, Foo Fighters, Garbage, Chris Isaac, Muse, Björk, Queens of the Stone Age, Fiona Apple, Marylin Manson

_ Vous avez sorti votre premier EP le mois dernier, avec une release party au Bus Palladium. Vous nous le présentez un peu ?

Sophia : Ce premier EP s’appelle « Romantico Trash », j’y évoque des relations complexes, la contradiction des sentiments.



_ Quel accueil a t-il reçu ?

Sophia : Plutôt bon en fait, les gens sont très encourageant, j’en suis reconnaissante et ça me pousse à me dépasser.

_ Une sortie physique est-elle prévue ?

Adrien : On va tout faire pour presser des CD avant le Festival Soanorités qui aura lieu le Samedi 18 Juin. On devrait y retrouver des titres live enregistrés au Bus Palladium en bonus sur la version physique.

_ Comment se passe le processus de création chez The Creature ? Qui compose ? Qui écrit les textes ?

Sophia : J’aime commencer l’écriture seule, la nuit en général… Je retrouve ensuite Greg qui me présente sa composition, je lui propose des petites idées si j’en éprouve le besoin et si c’est pertinent il en tient compte, je retravaille mon texte pendant qu’il continue d’améliorer le titre (il est assez perfectionniste), je définis la ligne mélodique vocale et on se lance.

Adrien: En live les morceaux sont retravaillés, réadaptés par le groupe.

_ Vous êtes plutôt studio ou scène ?

Sophia : J’ai l’impression de prendre vie en live donc la scène est mon élément préféré mais le studio a aussi une certaine magie, c’est la naissance du titre, le frisson de la création.

Adrien; Si je fais de la musique c’est clairement pour les sensations que procure le live !

_ Justement en parlant de scène, il paraît que vous êtes en pleine préparation de tournée. Vous avez déjà des dates de prévues ?

Adrien : Yes, fin Juillet on prévoit une mini tournée qui passera par le Nord de la France et la Belgique, et fin Septembre une dizaine de dates qui passeront par le Centre et le Sud. En Décembre on va tenter d’explorer l’Est de la France.

_ Il y a un endroit particulier qui vous fait rêver, où vous aimeriez vraiment jouer ?

Sophia : Les petites salles de provinces, le Zénith, l’Olympia, le festival Rock en Seine, Solidays, une tournée aux États-Unis…

Adrien: Pourquoi pas Bercy, enfin Accord Hotel Arena.. Je suis allé voir Muse récemment la bas, pas mal la petite scène en 3D et le light show…

_ Que diriez-vous à quelqu’un qui ne vous connaît pas pour lui faire écouter votre musique ? Pour le faire venir à un concert ?

Sophia : C’est du gros rock qui tâche puissance femme.

Adrien: T’aimes le rock à la ricaine, t’aimes le chant féminin? Il y a des chances que tu puisses t’y retrouver dans THE CREATURE.

_ Que pensez-vous de la scène émergente française actuelle ?

Adrien : Il y a du bon et du moins bon comme dans toutes les scènes. Si on parle strictement de rock, j’aime bien les petits jeunes de Last Train que j’irai voir à la Maroquinerie dans quelques jours. J’ai rarement vu un groupe de leur âge se bouger autant le cul à tous les niveaux. Ils font le plus grand bien à la scène rock française qui avait clairement besoin d’une étincelle pour relancer la machine et redonner goût au bon Rock n’ Roll. Je ne peux que les encourager. La pop à toutes les sauces c’est cool mais j’ai l’impression qu’il y a overdose depuis pas mal d’années maintenant…

_ Avec quel groupe rêveriez-vous d’enregistrer un titre ou de faire un duo sur scène ?

Sophia : Queens of the Stone Age.

Adrien : Muse, je pense que je m’entendrais très bien avec eux sur pleins de niveaux.

_ Quel est le morceau absolu qui traîne en boucle dans vos oreilles en ce moment ?

Sophia : En ce moment rien de particulier mais je sais que ‘Do I Wanna know’ des Arctic Monkeys (produit par Josh Homme) m’a littéralement obsédé et reste encore.

Adrien: En ce moment je sais pas mais un morceau qui a réussi à me faire chialer tellement c’est beau quand j’avais douze ans, c’est ‘Porcelina of the Vast Oceans’ des Smashing Pumpkins.

_ Un truc inavouable que vous écoutez ?

Sophia : Britney Spears quand je fais du sport.

Adrien: De la dance des années 90, souvenirs d’enfance.

_ On en revient à votre actu, quels sont vos projets à court et à long terme ?

Adrien : Tourner un maximum et défendre l’EP et pourquoi pas se faire signer par un tourneur pour pouvoir encore plus jouer.

_ Il semble qu’un clip soit prévu pour très bientôt… On peut en savoir un peu plus ?

Adrien : Oui un clip avec images live de notre EP Release Party au Bus Palladium sur le titre ‘Our Memories’. Pas de date de sortie encore par contre. On a aussi des vidéos live à venir du même concert. Stay tuned !

Sophia : Une petite info alors… J’écrirai le scénario pour le deuxième clip qui sera le single ‘Safe’, prévue pour la fin d’année.

_ Une anecdote sur le groupe à nous raconter ?

Sophia : Les trois jours qu’on a passé ensemble entre la résidence et le concert au Bus, on a fait les cons et on s’est marré tout en travaillant, du pur bonheur.

Adrien : Effectivement c’était assez intense ces trois jours d’enchaînement ! Il y a une échelle dans les loges du Bus Palladium qui a failli tous nous tuer avant le concert !

_ Un mot pour clore cette interview ?

Sophia : Merci pour la belle chronique que vous avez fait.

Adrien : Merci à toi Marine et au reste de l’équipe de Like A Melody pour votre soutien !

Merci à vous !

Retrouvez aussi notre chronique de « Romantico Trash ».

Et pour retrouver The Creature, c’est par là :
Facebook : https://www.facebook.com/thecreatureofficialpage/
Bandcamp : https://thecreatureofficialpage.bandcamp.com/
Deezer : http://www.deezer.com/artist/1564434

Les commentaires sont fermés