Like a Melody | Chronique : Les Wampas – Evangelisti


Je dois bien avouer que je ne boude pas mon plaisir de vous parler du dernier album des Wampas, « Evangelisti », dont la sortie est imminente, le 3 février !

Thomas Caussé, animateur de la radio rock, nous donne quelques éléments pour comprendre ce titre énigmatique, dans la plus grande tradition wampasienne. Aurélien Evangelisti est un joueur de joute professionnel qui après avoir battu son adversaire a été éliminé. Incompréhension et injustice qui ont marqué Didier, frontman du groupe. L’album a vu le jour dans la foulée, enregistré en deux semaines avec des textes composés au fur et à mesure.

Depuis le dernier album daté de 2014, « Les Wampas font la gueule », on note un changement de guitariste, Phil Almosnino est parti rejoindre entre autre Johnny Hallyday sur scène, et il est remplacé par Effello qui officie parallèlement dans Effello & les extraterrestres.

Après plus de trente ans de carrière, des albums « tout à fond », des lives, des DVD, un best-of, le groupe arrive toujours à mêler ce savant cocktail : yéyé, rock, punk, humour, poésie et tendresse.

‘Patricia’ n’ouvre pas le disque de manière tonitruante, le morceau est soutenu mais nostalgique, on a même l’impression que Didier a pris des cours de chant. ‘Justin’, consacré à la déprime du chanteur à succès renoue avec les fondamentaux des Wampas : à fond, à fond, à fond. ‘Electrodoowop’ porte bien son nom, vitaminé et rétro et allez comprendre pourquoi ‘La vieillesse est comme une Harley qui perd ses poils sur l’autoroute ». ‘The return of the little Daewoo’ est dans cette veine. Allez twistez !!
Décalage toujours ou la jolie mélodie de ‘Les fesses des belges’ illustrent la vénération du chanteur pour les fesses de nos voisins belges, « c’est leurs âmes qui le protègent » !
‘Même les plus grands ont des moments de faiblesse’ ne marque pas vraiment son originalité, mais la mélodie efficace et en accord avec ce texte ou l’auteur fait part de ses doutes, de clairvoyance, avec une touche d’humour évidemment.
Coup de cœur ensuite pour ‘Castlejaloux’ et oui, croyez le ou non, Didier chante l’amour comme personne…

Au total les Wampas nous offrent quatorze titres concentrés de bonne humeur rock dans une formule mainte fois éprouvée par le groupe, mais qui fonctionne toujours aussi bien.

Didier le clame dans ‘Sans aucun remords’, écrite à partir d’anciens titres de chansons tournés à la négative : « J’en ai chanté des conneries et j’en chanterai encore longtemps, toujours plus loin, toujours plus fort, sans aucun remords ». Alors foncez les voir sur scène, la tournée est riche de dates (liste ici). Et avis purement personnel, pour les avoir vu une dizaine de fois, on en ressort avec un sourire béat et des étoiles dans les yeux, oui, oui !!

Pour retrouver Les Wampas :
Website : https://wampas.com/index.php
Facebook : https://www.facebook.com/LesWampasVousAiment/?fref=ts
Youtube : https://www.youtube.com/channel/UC8bOSytad_F8GG56wcJoTXA
Deezer : http://www.deezer.com/artist/3252

Les commentaires sont fermés