Like a Melody | Chronique : Grands Boulevards – Blue Paradise


Grands Boulevards
revient avec son deuxième EP, « Blue Paradise », sorti le 5 mai dernier ! On t’avait déjà parlé du groupe, originaire de Paris et formé en 2014, dans la chronique de leur premier EP (ici). Leur musique alternative à tendance indie rock, synth pop et dream pop, et leurs goûts pour des artistes tels que M83, MGMT, Archive, London Grammar ou Kid Wise, entre autres, a de nombreux atouts pour te plaire et te faire voyager dans leur univers rempli d’énergie positive ! Analyse par ici !

Tout commence avec ‘Blue Paradise’ et là c’est immédiatement l’adhésion. L’intro est magique, la voix et les harmonies se fondent pour un toucher direct en plein cœur, et quand l’electro arrive c’est le feu d’artifice. La portée des paroles ne fait qu’ajouter à la qualité du morceau : « Sometimes I would like to see her everywhere, because with a smile, she shows the right way ». De la poésie supportée par une mélodie efficace et qui transcende, on est emportés dans la douceur de leur monde.
‘Bird Upon A Wire’ est plus énergique, malgré son intro au piano bien sentie, j’accroche moins sur la mélodie que le titre précédent. Mais une nouvelle fois, le texte fait mouche : « Imagination breaks the walls to never be afraid to lose ». L’image du titre se suffit à elle-même et le mantra « Break the laws, break the rules » résonne comme un appel sans fin à la liberté.
Puis on se laisse guider et notre esprit s’échappe sur ‘Hypnotic River’. Le titre s’écoule sans accroc tout au long du flot de paroles : « You shine and I burn, I would like to go with you »…
L’intro intrigante de ‘Children Of Light’ nous présente un extrait du discours de Severn Cullis-Suzuki, jeune fille de douze ans, prononcé en 1992 lors du Sommet de la Terre à Rio de Janeiro. Cet extrait, en plus d’apporter une puissance au morceau, porte un message de paix et d’espoir qui font toute l’atmosphère sublime de la chanson. Si on ajoute à ça une voix et des harmonies remarquables qui transcendent le tout, c’est le coup de cœur assuré !
‘Brings Me Back’ est une ballade pop rock puissante où la voix est profonde. En fait, c’est beau putain !
Et on finit par le long morceau ‘Dream’, dont l’ambiance résume bien l’EP. Ses paroles « Let me dream and dream again it’s my right », et ses passages parlés à la voix féminine finissent de nous faire planer…

En bref, GBVDS (pour les intimes) nous parle, à travers sa musique, d’espoir, d’amour, de paix, de rêve : c’est planant, c’est beau, c’est doux comme un cocon ! Et c’est à écouter sans tarder juste parce que ça fait du bien, tout simplement !

Retrouvez-les sur scène :
– le 7 juin à Chambéry (Le Brin de Zinc)
– le 8 juin à Lyon (La Marquise)
– le 9 juin à Paris (Le Batofar)
– le 10 juin à Reims (Le Cochon à Plumes)
– le 29 août à Alençon (Cithem Festival)

Ma sélection :
‘Blue Paradise’
‘Brings Me Back’

Pour retrouver Grands Boulevards :
Website : http://www.gbvds.com/
Facebook : https://www.facebook.com/gbvdsmusic/?fref=ts
Twitter : https://twitter.com/GBVDSmusic
Youtube : https://www.youtube.com/user/gbvdsmusic
Soundcloud : https://soundcloud.com/gbvds_music/
Instagram : https://www.instagram.com/GBVDS/

Et pour le plaisir, le clip de ‘Children Of Light’ :

Les commentaires sont fermés