Like a Melody | Vintage : The B-52’s – Planet Claire

‘Planet Claire’ est une chanson du groupe américain The B-52’s apparu au cours de la vague de musique new wave à la fin des années 1970. Le nom B-52’s fait référence aux bombardiers américains Boeing B-52 Stratofortress, mais serait également un terme d’argot des Etats du sud qui désignerait les coiffures en choucroute arborées par les chanteuses Kate Pierson et Cindy Wilson, coiffures qui font partie de l’esthétique du groupe.

‘Planet Claire’ figure sur leur premier album « The B-52’s » sorti en juillet 1979 et a été écrite et composée par Fred Schneider et Keith Strickland, respectivement chanteur et batteur du groupe.

Ce titre est entêtant et dansant. Il commence par une longue intro instrumentale avec des bruitages électroniques, un signal radio en morse, un thème musical joué aux claviers auquel se superpose la voix de Kate Pierson, et les riffs du guitariste Ricky Wilson. Fred Schneider commence à chanter plus de deux minutes après le début du morceau. ‘Planet Claire’ évoque un univers de science-fiction loufoque : Il est question d’une extraterrestre qui vient de la planète Claire, et non de la planète Mars ou d’une des sept étoiles que l’on ne voit briller qu’après trois heures et demie du matin. (“Some say she’s from Mars / Or one of the seven stars that shine after three-thirty in the morning”)

Cette chanson emprunte totalement la rythmique du thème d’une série policière américaine : « Peter Gunn ». Cette série est en noir et blanc et a été diffusée entre 1958 et 1961 à la télévision. Elle met en scène les enquêtes du détective privé Peter Gunn à Los Angeles. Ce thème a été composé par Henry Mancini, un chef d’orchestre et compositeur de musiques de films. L’une de ses compositions les plus connues est le thème du film et des dessins animés de « La Panthère rose ». Celui de « Peter Gunn » est devenu rapidement un tube, récompensé par un Emmy Award et deux Grammys.

Sortie en single en même temps que l’album, Planet Claire est devenue une chanson phare du groupe, même si les ventes lors de sa sortie furent modestes. L’album reçut également de bonnes critiques et figure dans le livre « 1001 Albums You Must Hear Before You Die ».

Les Foo Fighters ont repris le morceau avec Fred Schneider au chant lors d’un concert à New York en 2002.

 

 

Les commentaires sont fermés