Like a Melody | Live Report : Damien Saez – Halle Tony Garnier (Lyon) – 04/04/17


Au fil des années soit mes goûts musicaux ont évolués soit certains groupes m’ont déçu, mais ce n’est pas le cas de Saez, les années passent et j’attends toujours ses albums comme j’attends les nouvelles d’un ami.
Après avoir mis en ligne son site http://www.culturecontreculture.fr/ courant 2016, il sort un un premier CD « L’Oiseau Liberté » en décembre, suivit d’un triple album « Lulu ». Il est sur scène depuis début mars pour y présenter son manifeste.
Nous voici donc à La Halle Tony Garnier de Lyon en ce 4 avril pour la 17e date de la tournée, et comme toujours aux concerts de Saez tous les âges, tous les styles et toutes les classes sociales sont représentées. Grosse ironie, mardi soir au même moment avait lieu le débat présidentiel à la TV….
Il est 20h45 quand apparait sur un écran Ana Moreau pour un monologue en guise de tableau cinématographique, et les premiers cris de la foule se font entendre lorsque Damien s’assoie au piano pour accompagner celui-ci.
Il commence avec ‘L’humaniste’, juste lui et sa guitare, alors que sur ses précédentes tournées (Messina ou Miami) il avait tendance à « rapper » ou crier. Cette fois ci il n’en est rien, il chante. Il enchaine avec ‘Les enfants du Paradis’ (titre en hommage aux victimes des attentats), les briquets du public sont là pour l’accompagner (en lieu et place des habituels téléphones). Je me souviens de l’émotion que cette chanson m’avait procuré la première fois que je l’ai entendue, et mardi soir c’était incomparable.
Vient ‘L’oiseau Liberté’ précédée d’un extrait des « Misérables » de Victor Hugo, puis le concert monte en intensité avec ‘Fin des Mondes’ et les premiers doigts se lèvent sur les « fuck you Goldman Sachs, fuck you ». Damien harangue la foule sur ‘Betty’ et invite la fosse à chanter avec lui, solo d’accordéon et de guitare pour conclure le tout, on le savait déjà mais ses musiciens ont un putain de level ! Le groupe est d’ailleurs composé de Geoff Dugmore (drums),  James Eller (basse), Franck Phan, Daniel Jamet et Alice Botte (guitares) ainsi que de Johann Riche (accordéon).
Avant l’entracte, il termine par ‘Mon terroriste’ (dont le début est chanté a capella) avant d’enchainer avec ‘Des p’tits sous’ rajoutant à celle-ci un speech expliquant la répartition des droits d’auteur dans le milieu de la musique.

« …Moi je resterai poing levé du peuple des indépendants, moi j’y peux rien si je suis né du peuple des manifestants… »

Ana Moreau revient avec un nouveau film d’une dizaine de minutes, puis  Saez redémarre avec ‘Into the Wild’ et une version revisitée de ‘J’hallucine’. C’est alors que le riff de ‘Marianne’ se fait entendre, mais avant de chanter les paroles habituelles, il fait un speech en guise d’introduction où il s’adresse aux politiques « … vous n’êtes devenu qu’un trésorier qui rackette son peuple, vous êtes juste descendants d’émissions de TV pour atrophiés du cerveau… Pour vous un présentateur TV vaut plus qu’un éducateur, un tweet est plus important qu’une lettre d’un ancien combattant…. »
Après ‘Marianne’, vient ‘Fils de France’, ‘Pilule’, ‘Cigarette’, ‘J’accuse’, ‘Peuple manifestant’ et ‘Ma petite couturière’… Pendant ce temps les gradins se dégarnissent pour remplir un peu plus la fosse.
Au final c’est plus de 3h30 de concert (rappels compris) ou le public de Lyon danse, crie, lève les bras, mais ne chante que trop peu (d’après Saez et son caractère légendaire), ce qui a tendance à faire réagir l’artiste plusieurs fois « vous n’êtes plus habitué aux concerts de Rock ?» ou encore «chantez ou on va se coucher» sur ‘Rue d’la soif’.

Certains l’adulent, d’autres le détestent, mais il ne laisse personne indifférent. Damien Saez est un artiste indépendant qui n’a pas besoin de promo pour vendre des albums ou pour remplir les salles. Considéré par beaucoup comme le dernier poète français, il a illuminé la Halle Tony Garnier de tout son talent.
Mardi soir nous étions tes Pierrot, nous étions tes Colombine, et toi Damien, mardi soir tu étais au sommet de ton art. Merci !

Setlist :

  • [Tableaux cinématographiques]
  • L’humaniste
  • Les enfants paradis
  • [Les Misérables]
  • L’oiseau liberté
  • Fin des mondes
  • Betty
  • Mon terroriste
  • Des p’tits sous
  • [Tableaux cinématographiques]
  • Into the wild
  • J’hallucine
  • Lettre apolitique / Lettre à politique
  • Marianne
  • Fils de France
  • J’accuse
  • Pilule
  • Cigarette
  • Peuple manifestant
  • Ma petite couturière
  • Rue d’la soif
  • Bonnie
  • A ton nom
  • Marguerite
  • Putains vous m’aurez plus
  • Jeunesse lève-toi
  • J’veux qu’on baise sur ma tombe
  • Tu y crois

Les commentaires sont fermés