Like a Melody | Into The Crowd : Guillaume, fan des Sons of O’Flaherty

_Bonjour Guillaume ! Alors pour commencer, présente-nous le groupe dont tu es fan.

Salut Kiki ! Merci pour l’invitation ! Alors je vais vous parler des Sons of O’Flaherty, un groupe de folk punk irlandais originaire de Vannes. On y retrouve Thibaut à la guitare et chant, Thomas à la batterie, Théo numéro 1 à la basse et chœurs, Théo 2 à la guitare et chœurs, Maël à la mandoline, et Lawryn en sonneur (cornemuse et flûte irlandaise).

 

_ Comment a commencé ton histoire avec ce groupe ?

Ça a commencé avec Les 3 Fromages, dans lequel Thibaut est chanteur/guitariste/bassiste, dont je suis fan également. Un jour sur Facebook, Thibaut (que je surnommerai Tibo par la suite) avait partagé une de leur chansons, et j’ai assez vite accroché, adorant ce qui touche de près ou de loin à l’Irlande !

 

 _ Qu’est ce qui te touche le plus chez eux ?

Ce qui me touche, c’est ce côté festif, se lâcher entre potes, faire de la bonne musique, qui bouge, qui est entraînante, et qui arrive à dépoussiérer de vieux classiques irlandais ou écossais, en leur redonnant la patte des Sons.

 

 _ Ton album ou morceau préféré ?

L’album est en cours d’enregistrement actuellement, et un crowdfunding est presque achevé pour celui-ci, on a hâte de l’entendre ! Sinon un EP physique, ou en streaming, est dispo depuis cet été.

En chansons, en enregistré et dispo sur Youtube ou plateforme de streaming, je vais dire ‘Fields of Athentry’. Je parlais justement avant de dépoussiérer des vieux chants du folklore. On tombe justement dans ce cas. Ils ont su remettre au goût du jour cette superbe chanson sur la grande famine qui avait touché l’Irlande pendant le XIXème siècle, en racontant l’histoire d’un couple séparé par la prison, parce que l’homme aura volé pour nourrir sa famille. Cette chanson est très triste sur les paroles, mais la mélodie des Sons à su rajouter une dynamique différente sans dénaturer le chant en lui-même. Une belle performance à mes yeux !

En chanson entendue en concert, et donc peut-être sur le prochain album, je dirais ‘The Funeral Song’. Tibo raconte que lors de ses funérailles, il ne souhaite pas des gens tristes, mais une grosse fête, avec de la musique, de la boisson, et que les gens s’amusent en son honneur. Car c’est un point de vue que je partage avec lui. A quoi bon pleurer sur certains points Ad Vitam Æternam, quand on peut saluer la vie que la personne a eue ? Il n’existe pas plus bel hommage que de s’amuser en l’honneur de la personne. En tout cas, c’est ce que j’aimerais pour moi aussi ! Glauque n’est-il pas ? ^^

 

 _ Combien de fois les as-tu vus en concert ?

Actuellement trois fois. Deux fois à Lorient, pendant le Festival Interceltique de Lorient, et une fois par chez moi, à Tours.

 

 _ Jusqu’où es-tu allé avec eux ?

Jusqu’à Lorient ! Environ deux heures et demi de route depuis ma petite campagne tourangelle ! On avait planifié avec Coralie (ma copine) un voyage de trois jours à Lorient pour profiter du FIL 2017 et surtout voir les Sons sur le Off du festival. Du coup on a assisté à leurs concerts le samedi soir, et le dimanche midi.

 

 _ Jusqu’où pourrais-tu aller pour eux ?

Je considère qu’à partir du moment où la situation et les finances me le permettent, je peux ! Souvent, ça reste dans un rayon d’environ trois cents kilomètres maximum, de temps en temps. Du coup ils passent dans pas longtemps par chez moi, à Beaumont-en-Véron, pour la Saint-Patrick… Bon, ok le lendemain !

 

_ Une anecdote que tu as envie de partager avec nous ?

Justement au FIL, c’était l’anniversaire de Coralie le samedi. Du coup j’ai réussi à demander à Tibo de lui souhaiter un bon anniversaire pendant le concert. Chose qui a été faite, elle était aux anges !
Et le lendemain, le dimanche était dur (entre le manque de sommeil, l’alcool et la chaleur), du coup ce fut un peu plus difficile à assumer ! Mais au final que du bonheur sur les concerts.

 

 _ Le meilleur concert ?

Je dirais celui du samedi au FIL. Ne dit-on pas que la première fois est toujours mémorable ? On a eu le droit à pas mal de chansons qui pour moi étaient inédites car à part quelques chansons sur Bandcamp et un EP dispo sur les plateformes communes de streaming, ils n’ont pas beaucoup de morceaux enregistrés. Donc une belle claque. Et une reprise de ‘Blitzkrieg Bop’ des Ramones qui déboîtait pas mal !

 

 _ Qu’est-ce que tu voudrais partager avec eux, en dehors de leur musique ?

J’adorerais partager avec eux leur passion, leur énergie, et de mon côté l’admiration que j’ai face à leurs concerts. Ce qui m’impressionne le plus dans le groupe, c’est Lawryn, leur sonneur.
Avant leur concert du dimanche, passait un petit groupe avant eux, The Young Fenians, composé de deux membres : la chanteuse et le guitariste. Normalement, une sonneuse est avec eux, mais n’avait pas pu venir ce jour. Bref, Lawryn a travaillé à peine une heure et demi avec eux avant le concert, et les a accompagnés sur les morceaux, sans connaître à l’avance, à part la petite repet’, les morceaux. Ça m’a assez impressionné, et c’est justement ce ressenti que j’adorerais partager avec eux !

 

Merci Guillaume !

Vous pouvez d’ailleurs aider le groupe via son crowdfunding : Ulule Sons of O’Flaherty

Pour retrouver Sons of O’Flaherty :
Facebook : Sons of O’Flaherty
Bandcamp : Sons of O’Flaherty
Youtube : Chaîne du groupe

 

 

Les commentaires sont fermés