Like a Melody | Interview : Grit – « On n’a pas envie d’être juste le milliardième groupe de rock. »


Après la chronique de leur EP le mois dernier (à lire ici), voilà l’interview de Grit ! Marcus (guitare – chant) a répondu à quelques questions pour nous permettre d’en savoir un peu plus sur ce chouette groupe parisien.

_ Pour ceux qui ne vous connaissent pas encore, Grit c’est qui, comment tout a commencé  et quel est votre parcours ?

Grit c’est toute une équipe, qui grandit et évolue dans le temps, avec une vrai volonté d’accomplir quelque chose. Il y a quatre musiciens, une auteur, un manager, un graphiste, un scénariste, un photographe/réalisateur. Tout ça part d’une dizaine de mes compositions, et à force de persévérer, il y a un peu plus d’un an, Grit est né .

_ Tu peux nous en dire un peu plus sur le «  Dirt ‘N’ Pop  », style dans lequel vous dites évoluer  ?

C’est jamais facile de répondre à quelqu’un qui te demande quel est le style de ton groupe, on n’a pas envie d’être juste le milliardième groupe de « rock ». Avec Grit on essaye de proposer plus que ça, et en plus, on aime bien inventer des expressions. Il nous fallait quelque chose d’original qui nous permette de nous démarquer, mais également assez simple pour raisonner dans l’esprit des gens, et qui inspire la curiosité. On fait des chansons (Pop), on aime les sons bien crades (Dirt) avec un esprit rock ‘n’ roll (‘N’). +++ = (:

_ Quelles sont vos principales influences  ?

Pour l’écriture c’est la vie en général, et des situations banales dans lesquelles on se retrouve tous. Après il y a Rage Against The Machine, QOTSA, Rival Sons, James Brown, MJ, Magma et beaucoup beaucoup d’autres…



_ Tu peux nous présenter un peu ce Chapter One «  The Tale of Gary Goodman  », votre EP qui arrive dans deux jours  ?

« The Tale Of Gary Goodmann » est donc le premier « chapitre » de notre album « Shreds Of Tales ». Gary est un personnage sorti de notre imagination, un mec super, profondément gentil, mais parfois un peu mou et qui à du mal à aller de l’avant. Le premier morceau ‘Time Out’ décrit le moment ou il prend conscience de sa situation et essaye tant bien que mal d’en sortir. ‘Let it’ parle de sa rencontre avec quelqu’un qui aura une influence très positive sur son évolution. Et ‘Ready Or Not’ raconte les déboires de son passé avec l’alcool.

_ Il y en a donc d’autres de prévus pour cette année, c’est bien ça  ? Pourquoi avoir opté pour ce format en chapitres  ?

Ces chapitres sont pour nous un moyen de présenter notre univers avant la sortie de l’album. Aujourd’hui les formats évoluent sans arrêt, il n’y a plus vraiment de règles. On avait vraiment envie de faire un album, c’est un format qu’on apprécie et auquel on croit. Mais étant nouveaux sur la scène « rock » et même la scène tout court, on à besoin de gagner en visibilité. C’est aussi pour ça qu’on à développé ce concept. Après ce « Chapter One – The Tale Of Gary Goodmann » suivront « Chapter Two – Family Tree » et « Chapter Three – Head’s Up ». Trois sorties d’EP en digital qui fusionnerons pour aboutir à la sortie physique de l’album « Shreds of Tales » en CD et Vinyl.

_ Comment se passe le processus de création chez Grit  ?

Pour l’instant le travail s’articule autour des mes compos, j’écris d’abord les bases mélodiques et harmoniques, et je travaille sur les textes avec Mary-Noëlle Dana (Mano), qui est le cinquième membre du groupe.
Ensuite on travaille sur les structures et les arrangements tous ensemble. Avec en tête la direction artistique du projet : chanson, saleté et bon goût !
Après avoir rodé un peu les morceaux en live, on a passé du temps à faire de la pré-production pour essayer de figer le plus possible les arrangements avant d’enregistrer. On à la chance d’avoir notre propre studio et nous avons nous même produit, enregistré, mixé et masterisé ces disques.
On a choisit d’enregistrer l’instrumental tous ensemble dans la même pièce, pour essayer de capter au maximum l’énergie live du groupe et produire quelque chose d’organique et qui sonne vivant.

_ Vous êtes plutôt studio ou scène  ?

Ce sont deux plaisir très différents avec chacun leurs challenges. Mais l’un ne va pas sans l’autre. Selon moi quand on fait un disque il ne faut jamais oublier que malgré la technologie à laquelle on a tous très facilement accès aujourd’hui, il est important de garder un côté humain. D’où notre choix d’enregistrer les bases du disque en conditions live, pour ensuite étoffer les prises en profitant de ce que l’univers du studio peut nous offrir. C’est vraiment un kiff et les possibilités sont infinies.
Par contre c’est parfois plus facile de se lâcher sur scène, car nous comme le public vivons l’instant présent, une note jouée est déjà jouée, et bien ou mal interprétée tu ne peux penser qu’à la suivante. Et ça crée un certain risque qui est très excitant et participe à la magie de l’instant.

_ Justement en parlant de scène, vous venez de faire votre première tournée, comment s’est-elle passée  ?

C’était génial, le simple fait d’enchaîner les concerts nous permet d’étoffer notre jeu, notre présence, et la cohésion du groupe. On à pu aussi proposer notre musique à des gens qui ne nous connaissaient pas du tout. Et on est ravi de voir qu’on arrive à convaincre pas mal de monde grâce à nos morceaux et notre énergie sur scène. Hâte de continuer.



_ Qu’est-ce qui est prévu pour la suite  ?

On espère beaucoup de concerts, et on à déjà quelques idées pour un deuxième album.



_ Un endroit particulier où vous rêvez de jouer  ?

Pas de discrimination. Absolument partout et avec tout le monde !



_ Quel est ton morceau absolu du moment  ?

Le nouveau single de Death By Chocolate – « Give Us A Reason »

.

_ Un concert qui t’a marqué en tant que spectateur  ?

Dernièrement Magma + le Metallik Orchestra à l’Olympia en février, c’était magique. A Perfect Circle en première partie de Deftones en 2005 à Bercy. Le dernier concert des Last Shadow Puppets en août dernier à Rock en Seine. Et beaucoup d’autres en fait.

_ Pour finir, si tu avais une question à te poser toi-même, qu’est ce que ça serait  ?

-Est ce que ça Grit ce matin ?
-Toujours !!

Merci Marine pour ton soutien. À bientôt.
Marcus

Pour retrouver Grit :
Website :
http://grit-music.com/
Facebook : https://www.facebook.com/gritgritgrit/
Instagram : https://www.instagram.com/gritmusic/
Deezer : http://www.deezer.com/album/13249833
Youtube : https://www.youtube.com/channel/UC2RI3ikihgt02vskcf99YgA
Soundcloud : https://soundcloud.com/gritmusic
Tidal : https://listen.tidal.com/artist/7935171
Itunes : http://apple.co/28VBmNe
Spotify : http://spoti.fi/28UiBKN

Et pour finir, on vous laisse apprécier la lyric video de ‘Time Out’ tout juste sortie hier !

 

Les commentaires sont fermés