Like a Melody | Chronique : Wild Mighty Freaks – Guns n’Cookies

Parce que c’est parfois bon de ne pas se cantonner à son style de prédilection, aujourd’hui je vais vous parler de Wild Mighty Freaks, groupe parisien formé en 2015, qui nous propose sa fusion hip hop/metal. La formation compte quatre membres : Crazy Joe (chant), qui compose des titres depuis ses dix ans, Flex (guitare, chant saturé), Tonton (batterie), très influencé par Travis Barker (Blink 182), et Yaboy (MAO, claviers, chɶurs).

Alors la fusion c’est un peu l’inconnu pour moi et du coup je pose sur le groupe un regard vierge de tout a priori. Et au premier abord, rien qu’en regardant les photos et les vidéos ainsi que l’artwork du disque, on sent que ces gars-là ont un univers bien à eux, des influences diversifiées, des envies de partage et un grain de folie. C’est avec envie que je pars découvrir leur EP « Guns n’cookies » et ses six titres.

‘The Last Time’ démarre et je suis étonnée de suite par le son bien rock qui se dégage du morceau. L’alternance entre le travail des machines, la guitare et la batterie qui tabassent, et le chant typé hip hop, ça donne un mélange vraiment sympa, j’accroche vite et je me laisse finalement entraîner rapidement.
Sur ‘Freaks’, le travail sur ce mélange des genres m’impressionne et à ma grande surprise je me laisse porter complètement par le refrain qui reste en tête (même que je chante dessus, signe que la magie opère).
L’intro de ‘Empty Skies’ laisse présager une ballade, point positif pour la voix pleine qui fonctionne sans problème. Pour moi, un excellent titre, qui n’est pas sans rappeler les meilleures des tonalités de certains groupes metal (je vous laisse libre de votre appréciation à ce sujet bien sûr).
C’est au tour de ‘High’ de nous balancer une douceur à laquelle on ne s’attend pas forcément, notamment grâce au piano, et encore une fois ça fonctionne totalement, on se laisse porter pendant un peu de quatre minutes par le titre qui dégage une vraie profondeur (même sans chercher à comprendre le texte).
Pour ‘Jungle’, je décroche un poil malgré la qualité du morceau, peut-être un peu trop hip hop à mon goût. Mais c’était sans compter sur la fin qui me rattrape tout à coup, bien joué les gars.
Et c’est sur ‘Get Out My Way’ que se conclut cet EP, titre qui attaque fort et qui réunit tous les bons ingrédients du son du groupe (instrus maîtrisés, braillements, beaux effets de machines… ) pour un final en beauté !

Alors vous l’avez compris, je suis séduite par Wild Mighty Freaks, et pourtant c’était loin d’être joué ! Mais on sent que le groupe a une expérience certaine, teintée par ses influences multiples, une imagination saupoudrée de charisme et surtout qu’il prend du plaisir à jouer ce son si particulier. En espérant un petit tour sur nos scènes prochainement pour évaluer leur présence scénique, je vous conseille fortement de vous laisser aller à la découverte de « Guns n’Cookies » !

Ma sélection :
‘Freaks’
‘Empty Skies’
‘Get Out My Way’

Pour retrouver Wild Mighty Freaks :
Facebook : https://www.facebook.com/wildmightyfreaksofficial/
Deezer : http://www.deezer.com/album/15282787
Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCfytbrC2xNh3NNkTUXb-MVA/feed

Et on se quitte avec le clip de ‘The Last Time’ pour une plongée dans leur univers :

Les commentaires sont fermés