Like a Melody | Vintage : Cat Stevens – My Lady D’Arbanville

En 1967, Cat Stevens connaît d’emblée un large succès avec son premier album « Matthew and Son ». L’année suivante, il est en pleine préparation de son deuxième album quand il fait la connaissance de Patricia D’Arbanville, une jeune actrice américaine. Cette jeune femme débute sa carrière et doit se rendre en France pour le tournage du film « La Maison » de Gérard Brach où elle donne la réplique à Michel Simon. Peu après, Patricia retourne en France où elle a décroché un autre rôle, cette fois dans le film « La Saignée » de Claude Mulot.

Cat Stevens lui compose alors une chanson d’amour, ‘My Lady D’Arbanville’, qui est le reflet de leur relation : il est fou amoureux d’elle, mais elle l’est nettement moins. Patricia est régulièrement absente et Cat Stevens en souffre. Les paroles de cette chanson sont transposées : elles racontent un homme triste dont la femme vient de mourir. Dans sa tombe, elle ne peut lui rendre son amour. Ces éloignements répétés auront raison de leur relation.

Ce titre sort à l’été 1970 alors que le couple est déjà séparé. Il figure sur l’album « Mona Bone Jakon » qui rencontre un grand succès. ‘My Lady D’Arbanville’ sera un des plus grands tubes de sa carrière, tout comme ‘Wild World’ écrit lui aussi pour Patricia D’Arbanville après leur rupture.

Les commentaires sont fermés