Like a Melody | Live Report : Les Ramoneurs de Menhirs – Le Moulin, Louviers (27) – 01/12/2016

Le 1er décembre au soir, à Louviers, il y avait un de ces brouillards qui fait qu’on n’y voit pas à cinq mètres et un sacré froid. Mais ce soir-là, je me rendais au Moulin pour le concert des Ramoneurs de Menhirs, et à écouter mon amie qui m’accompagne, on allait vite être réchauffées !

Le concert était prévu à l’origine au Mojo Café mais a dû être déplacé au Moulin en raison d’une forte demande. Et effectivement, la salle n’est pas pleine mais le public s’est tout de même déplacé en nombre. Ce qui me surprend, ce sont les spectateurs. Moi qui m’attendait à voir surtout des crêtes et des tatouages, ce n’est pas exactement le cas. Il y en a, bien sûr, mais il y a également des gens de tous styles et de tous âges, et même une petite mamie à côté de nous !

Le groupe est composé de quatre musiciens : les sonneurs Éric Gorce et Richard Bévillon à la bombarde et au biniou, Gwenaël Kere au chant et Loran (ancien membre des Béruriers Noirs) à la guitare électrique. Les Ramoneurs fêtent cette année, par une tournée, leurs 10 ans d’existence. Ils revisitent des chansons traditionnelles bretonnes sur fond de punk rock énergique. Ils chantent en mélangeant sans cesse le breton et le français, jouent régulièrement dans pas mal de fest-noz et festivals en Bretagne et se sont déjà produits aux prestigieux Festival Interceltique de Lorient ou au Hellfest.

Outre leur mélange musical détonnant, leur marque de fabrique est aussi leur engagement pour des causes qui leur tiennent à cœur. Leur répertoire est composé de chansons traditionnelles mais aussi de chants militants venus de divers endroits du monde, à l’image de ‘Bella Ciao’, un chant de révolte italien. Loran s’adresse régulièrement au public pour défendre ses idées, il est un homme engagé qui prône le respect, la tolérance, la liberté, l’anarchie… « On n’a pas besoin des politiciens ! » lance-t-il, et le public est bien d’accord ! Les Ramoneurs sont sensibles aux gens, aux animaux et à la nature, ils défendent les minorités opprimées et combattent le système. L’esprit punk est toujours là ! On aura une version musclée de ‘La Blanche Hermine’ de Gilles Servat, un chant qui revendique l’identité bretonne ainsi que des reprises revisitées des Béruriers Noirs. Les jeunes sautent et pogotent devant mais au fond, les personnes un peu plus âgées dansent des farandoles comme dans les fest-noz et tout le monde y trouve son compte dans une bonne ambiance !

Habituellement, j’aime bien la musique traditionnelle bretonne mais j’avais peur qu’au fil du concert, ce soit un peu répétitif. Au final, pas du tout, les trois heures de concert (eh oui !) sont passées relativement vite avec le sentiment d’une soirée qu’il ne fallait pas rater ! Allez jeter un œil sur leur site pour savoir s’ils jouent par chez vous et foncez-y !

                       

Remerciements à Julie de Pixhell Management et à Sylvain de M.E.T.A.L. Association.

Site Web : http://www.ramoneursdemenhirs.fr/

Toutes les photos du concert par ici : http://sliceoflives.piwigo.com/index?/category/49-les_ramoneurs_de_menhirs_le_moulin_louviers_1_decembre_2016

 

Les commentaires sont fermés