Like a Melody | Interview Halflives – « Nous avions besoin de prendre une nouvelle direction et nous diriger vers une nouvelle voie »

Salut Halflives et ravi de vous découvrir ici sur notre webzine !
Je vois que Halflives et à la fois jeune et vieux, vous pourriez vous présenter ?

Bonjour Like A Melody !
Nous avons été actifs pendant des années sous un autre nom (
Over), et beaucoup joué en Europe et au Royaume Uni. Le son d’Over était plus « heavy », plus de parties screamées et bien sûr beaucoup de mélodies. Tous ces éléments ne sont plus présents dans la musique d’Halflives qui est plus focalisée sur un son moderne et frais, plus d’électronique, plus d’effet delay et une voix plus catchy.

Halflives est tout jeune donc, vous avez choisi de vous orienter vers un nouveau style et donc de changer de nom pour marquer cette différence : vous pourriez nous en dire plus sur cette réflexion ?

Pendant le processus d’enregistrement de notre album à venir, nous ne pouvions ignorer le fait que nous avions changé durant l’année passée et grandi à la fois en tant que musiciens et personnes. Ce processus nous a fait réaliser à quel point nous avions besoin de prendre une nouvelle direction et nous diriger vers une nouvelle voie. Nous avions remarqué que nos influences étaient différentes et la musique que nous écrivions était plus mature, en comparaison de notre précédent travail avec Over. Nous avons donc mis toutes ces raisons ensemble pour finalement prendre une décision radicale et « évoluer » en Halflives.

Il est vrai qu’en entendant la voix de Linda, on peut rapidement faire le rapprochement avec Paramore. C’est une de vos influences ? Quelles sont-elles ?

J’écoutais Paramore quand j’étais plus jeune mais j’ai grandi, et mes influences ont changé pour des groupes comme Bring Me The Horizon30 Seconds to MarsSleeping with Sirens ; même si je sais que chaque chanteuse de groupe est systématiquement comparée à Paramore, ils ne font pas partie de l’influence d’Halflives.

Avec ce nouveau nom, vous avez déjà un morceau appelé ‘Mayday’ : peux tu nous en dire plus ?

Nous avons choisi de sortir ‘Mayday’ comme premier single, car c’est ce morceau qui nous connecte le plus avec ce que nous jouions avant le changement de nom et notre nouvelle musique à venir.
J’ai écrit ce morceau il y a un an, dans un moment de ma vie où j’étais coincé dans une phase creuse et que je ne voyais rien de bon autour de moi. Le morceau est un appel à l’aide (‘Calling mayday’) en référence à l’appel d’urgence des avions avant le crash.

Vous avez repris quelques artistes comme 30 Seconds to Mars ou plus récemment My Chemical Romance, comment choisissez vous ces covers ?

Nous avons choisi de reprendre 30 Seconds to Mars parce que nous aimons tous ce groupe et plus particulièrement parce que je peux me voir dans les paroles de ‘The Kill’.
Pour 
My Chemical Romance, quand ils ont annoncé leur dixième anniversaire, nous avons pensé que c’était le bon moment pour réaliser une cover puisque tout le groupe les aime aussi. Quelques jours plus tard, nous finissions d’enregistrer la cover, RockSound annonçait qu’ils voulaient sortir un album tribute entier et nous avons été plutôt surpris de cette belle coïncidence !

Le travail de composition est compliqué et différent de la cover. Mais cette dernière se doit d’être originale et apporter quelque chose de nouveau au morceau : comment se passe de votre côté ce travail de « réécriture » ?

Comme tu le dis, nous n’aimons pas jouer une cover qui ressemblerait le plus possible à l’originale parce que nous essayons d’éviter la comparaison avec l’originale (même si cela est inévitable). Nous aimons les personnes qui écoutent notre identité et notre son même dans un morceau qui n’est originalement pas le nôtre. Nous aimons y mettre de notre personnalité donc si les personnes qui écoutent aiment et sont curieuses à propos de Halflives, ils vont éventuellement aimer nos morceaux également.

On va parler concert : pouvez vous nous raconter un peu l’atmosphère qui règne chez Halflives avant, pendant et après le show ?

Avant le concert, nous sommes tous à part, d’habitude certains d’entre nous, s’il y a du temps, vont faire une promenade dans la ville ou bien restent dans le lieu en s’occupant ou juste se relaxant. Puis nous commençons à nous préparer et être prêt pour le show et nous nous réunissons tous ensemble dans la même pièce. Nous avons ce ‘rituel’ juste avant de monter sur scène ; parfois ça arrive même sur scène : nous nous mettons en cercle pour faire un câlin, nous comptons jusqu’à 3 et nous crions ‘Trattore !’ (ce qui signifie en italien tracteur). Matt (guitare) est passionné de tracteurs et tous les membres trouvent cela tellement non conventionnel et drôle que nous nous moquons de lui pour ça, gentiment bien sûr !
Pendant le concert, nous essayons d’avoir le plus de plaisir possible sur la scène tout en essayant de transmettre la même énergie à la fosse dans le but de créer à chaque des moments uniques.
Et enfin après, le rush habituel : nous rencontrons les fans à la table de merch’, nous parlons avec beaucoup de personnes et tout ceci dure d’habitude un certain temps. Et à la fin, quand tout le monde est parti nous remballons nos affaires et partons.

Vous êtes actuellement en train de tourner, et vous avez fait deux dates en France : alors ce public français ?

Nous avons déjà joué en France (Paris) dans cette tournée que nous avons faite avec Courage My Love et nous avons pris énormément de plaisir pendant le concert. La foule était réceptive et a pris autant de plaisir que nous !
Pendant cette courte tournée, nous avons joué dans des lieux plus petits mais les gens était cool et ont pris du plaisir. Hâte de revenir !

Quelle est la chose essentielle pour que votre concert soit une réussite ?

Un bon état d’esprit je suppose. S’entendre entre nous et vivre dans une atmosphère détendue et drôle est essentiel pour ne pas apporter le stress en tournée et sur scène avec nous. Un concert est un moment d’énergie et de fun, il ne doit pas y avoir de mauvaise atmosphère autour de cela.

Quelles sont les dates à venir ?

Nous avons plusieurs plans de tournée pour 2017 qui coïncideront avec la sortie de notre nouvel enregistrement mais je ne peux pas vous en dire plus pour le moment. Gardez un œil sur nos réseaux sociaux !

Parlons de la scène rock / métal actuelle, qu’elle soit internationale ou émergente / indépendante dont vous faites partie : quelle est votre point de vue ?

Il y a de plus en plus de groupes émergents de nos jours et beaucoup de nouvelles musiques prêtes à être écoutées. Avec les technologies modernes, c’est plus facile pour les groupes d’enregistrer leur musique et avec internet c’est possible de la diffuser partout et je suis heureuse d’avoir la même chance avec Halflives.

Sur un ton plus léger, on parle musique et groupes depuis quelques questions, quel est l’artiste et surtout le morceau inavouable que vous écoutez ?

J’écoute 
Katy Perry et Jessie J qui ne sont pas de la scène alternative / underground mais je ne suis pas honteuse à propos de cela ! J’écoute plusieurs genres et je trouve essentiel d’être plus ouvert d’esprit pendant le processus d’écriture.

Like A Melody se donne pour but de promouvoir les artistes indépendants, mais selon vous quel est le groupe que le webzine devrait rencontrer en interview ?

Il y a de nombreux artistes indépendants que nous aimons. Il y a Adam Kills Eve (d’Italie comme nous) qui vient juste de sortir leur nouvel album ‘’Of time’’ que nous trouvons vraiment cool. Un autre groupe cool c’est Imminence, de Suède. De vraiment chouettes gars et une musique géniale.

Les projets pour l’avenir de Halflives ?

Comme je l’ai mentionné nous avons des plans de tournée pour 2017 avec la sortie de notre album à venir. Avant cela nous allons réaliser d’autres vidéos de covers et une autre vidéo single bientôt !

Plutôt que le mot de la fin, la chanson de la fin ?

Sainte – Technicolor

Thanks Halflives, and see you soon in France !

Thanks, à bientôt !

Pour retrouver Halflives :
Facebook : Halflives
Youtube : Chaîne Halflives
Twitter : wehavehalflives
Instagram : Lien Halflives
Bandcamp : Lien
Bigcartel : Lien

 

 

 

Les commentaires sont fermés