Rencontre avec Charlotte Savary : « Il y a toujours un printemps, il y a toujours un renouveau. »

Charlotte Savary - © John Duquoc

Charlotte Savary – © John Duquoc


À l’occasion de la sortie de son premier album « Seasons », j’ai eu le plaisir de rencontrer la charmante Charlotte Savary. La chanteuse, qui accompagne encore Wax Tailor sur ses tournées internationales, s’est confiée sans pudeur sur l’Amour qui gouverne son album solo et son chemin parcouru jusqu’ici.

_ Salut Charlotte, merci d’accepter de répondre à nos questions ! Pour commencer, raconte-moi tes débuts en musique : ce projet n’est pas le premier, qu’est-ce qu’il s’est passé avant, par quoi as-tu commencé ?

Charlotte : J’ai commencé par chanter dans le groupe de reprises de mon frère, puis une amie m’a parlé d’un ami qui cherchait une chanteuse. Ensemble, nous avons formé le duo Clover, et sorti un album unique, en 2004. Pendant l’enregistrement de l’album au studio de Laurent Collat (Elegia sur F Com), j’ai rencontré Wax Tailor qui m’a proposé de chanter sur un morceau de son premier EP « Lost The Way » en 2004, et puis nous avons à chaque album renouvelé notre collaboration jusqu’à aujourd’hui avec l’album « By Any Beats Necessary », sorti en 2016. À la fac, en parallèle, j’ai rencontré Philippe et nous avons formé Felipecha, rencontré Manuel Armstrong (réalisateur de mon album solo aujourd’hui) qui a réalisé nos maquettes, puis nous avons sorti un premier album en 2008 suivi d’un deuxième en 2011. Finalement, je me dis que deux chemins parallèles m’ont amenée à devenir artiste, deux chemins complémentaires qui ont été de superbes expériences tant sur scène qu’en studio.

_ Pourquoi ce choix d’album solo ? Quelle importance a-t-il à tes yeux ?

Charlotte : C’est plutôt une évidence qu’un choix. La composition est venue toute seule : un besoin de raconter, de m’exprimer est apparu vers 2010, puis le besoin de le sortir est venu progressivement, à mesure qu’il mûrissait. J’avais également des choses personnelles à dire, j’avais vécu beaucoup de choses, ça s’est imposé à moi.

_ Quelles sont tes influences ? Et qu’est-ce que tu écoutes sans t’influencer directement ?

Charlotte : J’écoute beaucoup de folk, d’indie, de pop, principalement anglo-saxonnes, mais aussi du jazz, de la soul, du hip-hop et de la funk.

_J’ai lu que l’écriture de l’album s’était faite sur quatre saisons, d’ailleurs « Seasons » est le nom de l’album : peux-tu m’en dire plus sur ce sujet, ce « noyau » que sont les saisons à ton album ?

Charlotte : Le sujet est autobiographique, je parle dans “Seasons” de la vie et de la mort d’une histoire d’amour, mon histoire, au cours de quatre saisons. La relation n’a pas duré qu’un an mais l’automne, l’hiver et le printemps se sont passés comme je l’ai décrit dans l’album : le délitement, le deuil, le renouveau. J’y ai ajouté l’amour heureux, l’été, qui démarre l’album. Manuel Armstrong, qui a réalisé et arrangé l’album, a été séduit par ce concept et a proposé de faire l’album en un an, pour mieux ressentir les saisons : c’est ce que nous avons fait, pour mêler le fond et la forme.

_ Tu parles beaucoup d’amour : s’agit-il d’une seule histoire centrée ou d’une réflexion générale à partir de plusieurs histoires condensées ?

Charlotte : Il s’agit principalement d’une histoire mais aussi d’autres histoires, étant donné que la fin de l’album parle de nouvelles rencontres, de renouveau.

_ Dans l’évolution de l’album, il y a des morceaux heureux et des morceaux plus tristes, colériques… Comment évoluent les sentiments à travers tout ça ? Au final, quelle est l’émotion dominante qui résulte ?

Charlotte : Le sentiment dominant, c’est l’amour, dans toutes ses phases, et au cœur de l’album (automne et hiver), des sentiments plus mélancoliques se mêlent, mais ils sont tous liés à l’amour ou la perte de l’amour.

_ Y a-t-il une sorte de « morale » sur l’amour que tu portes à travers tous ces morceaux ? Un message à faire passer ?

Charlotte : Le message est que tout revient, tout meurt et tout renaît, de manière cyclique, et pas seulement en amour. Ces émotions qui nous traversent, nous nourrissent ou nous blessent n’existent que les unes par rapport aux autres, comme les saisons.

_ Quelle est l’ambition maintenant, après cet album ? Tu es bien entourée professionnellement : tu veux faire monter le projet autant que possible, ou tu en as d’autres avec différentes collaborations ?

Charlotte : Je dirais un peu des deux !

_ As-tu un morceau préféré dans l’album ?

Charlotte : C’est difficile de choisir entre ses bébés mais si je devais choisir celui qui représente tous les autres, ce serait ‘A Movie’. C’est pour ça qu’il introduit l’album, c’est une scène d’exposition qui se passe dans le désert américain, sur un tournage, une vieille histoire d’amour reprend… “A Movie of you and me.”

_Une anecdote pour finir ?

Charlotte : Pour ça il faudrait venir boire un verre avec moi un soir 🙂

Merci à toi !

Pour retrouver Charlotte Savary :
Website : http://charlottesavary.com
Facebook : https://www.facebook.com/charlottesavary.music
Twitter : https://twitter.com/charlottesavary
Instagram : https://www.instagram.com/charlottesavary_insta
Deezer : http://www.deezer.com/album/13936468

Les commentaires sont fermés