Into the crowd : Julien, fan de Loudblast

Pour ce frais mois de novembre, c’est Julien qui nous réchauffe en nous parlant de l’un de ces groupes français préférés : Loudblast!

_ Pour commencer, peux-tu nous présenter le groupe dont tu es fan ?

Il s’agit de Loudblast, groupe français de Thrash/Death Metal formé à Lille en 1985. Les membres actuels sont
Stéphane Buriez (chant, guitare et Stéphane officie également avec la joyeuse équipe du Bal des Enragés), Hervé Coquerel (batterie, Hervé donne aussi le rythme à Black Bomb A), Alex Lenormand (basse) et Drakhian (guitare).
Loudblast compte sept albums studio dont le dernier, « Brutal Ground », est sorti en 2014. Ils demeurent une valeur sûre de la scène Metal française et devraient sortir un nouvel album en 2017.

_Comment a commencé ton histoire avec ce groupe ?

Des potes qui connaissaient le groupe avant moi en parlaient, ça a éveillé ma curiosité et je me suis donc « documenté », ça remonte à 1999/2000, c’était la période Neo Metal… Mais mes groupes phares étaient Sepultura, Slayer, Metallica, Machine Head, j’ai naturellement tout de suite bien accroché pour le Thrash/Death de mes compatriotes!

_Qu’est-ce qui te touche le plus chez eux ?

Leur accessibilité, leur humilité, leur gentillesse.

_Ton album ou morceau préféré ?

Il y a bien sûr les classiques et incontournables ‘No Tears To Share’ et ‘Cross The Threshold’ qui sont juste démentiels (les autres fans de Loudblast seront d’accord avec moi), mais mon morceau préféré est issu de l’avant dernier album ‘Frozen Moments Between Life & Death’, c’est celui qui en fait l’ouverture et qui porte le même nom que l’album.
On est conquis dès l’introduction qui est assez mélodieuse et qui grimpe crescendo vers plus de « brutalité », une délicieuse brutalité, arrive le chant caractéristique de Stéphane et le riff principal du morceau, c’est efficace comme j’aime ! C’est un vrai morceau Thrash/Death avec des tempos lents et des riffs agressifs à la sauce Loudblast, que du bonheur !

_Combien de fois les as-tu vus en concert ?

Cinq fois peut-être, sincèrement je ne sais plus…

_Jusqu’où es-tu allé avec eux ?

J’ai toujours profité de leur passage en Lorraine, que ce soit à Amnéville, Nancy, Epinal, ou encore Chez Narcisse au Val d’Ajol…

_Jusqu’où pourrais-tu aller ?

Jusqu’au pogo et au slam!
L’important n’est pas vraiment de se déplacer le plus loin possible pour dire qu’on a fait tant de kilomètres pour voir ses idoles ! Pour moi, ça réside dans le fait de ce que la musique est capable de te faire ressentir, quand elle te fait péter les plombs, qu’elle te transcende et qu’elle fait monter la chaleur en toi pour t’emmener par exemple dans la furie d’un pogo endiablé, quitte à ramasser quelques bleus… Je pourrais, et je suis déjà allé jusqu’à me faire mal dans une fosse déchaînée!

_Une anecdote que tu as envie de partager avec nous ?

A la fin d’un concert j’ai pu rencontrer Stéphane et discuter un peu avec lui, c’était un bel échange durant lequel je lui ai dit que j’avais passé un merveilleux moment. Tout en le remerciant par rapport au show et au bonheur transmis à travers la musique, on se serre une poignée de main virile, et là M. Buriez me regarde dans les yeux en toute humilité et avec la plus grande sincérité il me dit : « Merci à toi ! » Ça fait chaud au cœur! Voilà de quoi sont faits les vrais artistes, ils ont de la considération pour leurs fans! C’est pas grand-chose, mais c’est déjà beaucoup, et on n’attend pas plus de nos idoles.

_Le meilleur concert ?

A La Souris Verte à Epinal en octobre 2014, petite salle de cinq cents places favorisant l’intimité et bien entendu la rencontre avec le groupe.

_Qu’est-ce que tu voudrais partager avec eux, en dehors de leur musique ?

Une bonne bière du Nord, ils en ont tellement des sympas nos amis Ch’tis !

Loudblast + Julien
Merci Julien!

Pour retrouver Loudblast:
Website : 
http://loudblast.org/
Facebook : https://www.facebook.com/Loudblast.official/?fref=ts

Les commentaires sont fermés