Interview : Colour Me Wednesday – Être sur scène nous donne de l’énergie et nous rend heureuses !

Colour Me Wednesday

Colour Me Wednesday – © Franck Alix

Colour Me Wednesday c’est un groupe de nanas originaires de Londres, qui joue de l’indie punk ensoleillé et coloré, comme son nom l’indique. Nous avons pu leur poser quelques question, voilà leurs réponses ! (English below)

_ Alors pour commencer, pour ceux et celles qui ne vous connaissent pas encore, pouvez-vous vous présenter ? Comment tout a commencé ? Comment en êtes-vous venues à jouer ensemble et d’où vient votre nom ?

Nous sommes Jen, Harriet et Carmela, respectivement au chant, guitare et basse. Jaca est à la batterie et Laura nous fait la deuxième guitare. Jen et Harriet sont sœurs, c’est elles qui ont créé le groupe il y a longtemps en commençant par faire des reprises dans leur cabanon de jardin ! Carmela, elle, faisait partie d’un autre groupe et nous nous sommes rencontrées par hasard à un concert à Londres juste quelques années auparavant. Elle joue maintenant avec Colour Me Wednesday depuis quatre ans environ. On a le même sens de l’humour, on aime toutes les blagues pipi caca !
Quand Sam, notre ancien batteur est parti l’année dernière, Jaca a proposé de nous faire part de son incroyable talent et Laura nous tournait autour comme une groupie depuis deux ans alors on a décidé de lui laisser la seconde guitare. La réelle signification du nom n’est divulguée qu’à un nombre restreint de personnes.

_ Le nom du groupe correspond parfaitement à votre musique, très colorée et pleine de vitamines ! Vous pouvez nous dire comment vous définiriez votre musique ?

On fait de l’indie punk un peu en bois, et on n’en a pas honte. Les mélodies qui accrochent l’oreille style « hameçon » ne nous font pas peur. J’imagine que le nom reflète la réticence qu’on a à se prendre au sérieux ou à paraître trop austères. On peut chanter des trucs dépressifs mais on essaie de rester dans le positif…

_ Quelles sont vos influences musicales ?

Harriet et Jen ont grandi avec beaucoup de trucs alternatifs des années ’90 comme Juliana Hatfield, The Lemonheads et REM, qui ressortent probablement dans nos musiques. Actuellement on est toutes influencées par beaucoup de groupes différents qu’on écoute sur des compil’ CD dans le van : Ariana Grande, Little Mix, Lemuria, Beyonce, Woahnows, Personal Best, Wolf Alice, Craig David, puis tout ce qu’il y a entre tout ça !

_ Et comment en êtes-vous venues à signer avec le label KROD Records alors ?

C’est Jordan qui nous a envoyé un mail, son enthousiasme est contagieux. Il a mis toute son énergie à notre service et nous a aidées à nous faire une place sur ce marché européen ! C’est vraiment bien d’avoir un pied-à-terre en Europe où les gens comprennent ce que l’on est.

_Votre dernier EP « Anyone and Everyone » est sorti il y a quelques semaines. Comment a-t-il été reçu par votre public ?

On pense que l’EP a été très bien reçu ! On a offert des CDs artisanaux sur notre Bandcamp et ça a été franchement difficile de répondre à toutes les demandes ! On a eu des retours disant que c’était de loin l’un des meilleurs trucs qu’on ait fait. C’est un signe que l’on commence à se faire la main en tant que compositrices, et c’est toujours adorable à entendre. Personnellement, ces compliments nous réchauffent le cœur, car l’EP a été conçu avec trois fois rien comme matériel, à la maison, et certaines paroles sont très très personnelles.

_ On peut lire sur votre page Facebook que vous défendez certaines valeurs comme le féminisme et le véganisme, qui semblent être importants pour vous. Vous nous en diriez un mot ?

Le féminisme et le véganisme font sans aucun doute partie des sujets les plus importants pour nous, et on en parle de plus en plus dans nos morceaux. On est tout à gauche politiquement, anticapitaliste, bien sûr. Si tu es contre l’oppression capitaliste tu es aussi contre l’oppression des animaux, ça coule de source pour nous. Il n’y a pas de demi-mesure dans la tuerie d’animaux, aucune ne fait sens, alors pourquoi ne pas encourager le véganisme ? Et bien sûr nous prenons en considération l’impact négatif  que le patriarcat a sur tout dans notre société. Nous sommes toutes des féministes inter-sectaires, parce nous voyons bien que toutes les formes d’oppressions se recoupent. Nous vivons dans un monde raciste, homophobe, intolérant à l’autre, tout autant que sexiste.

_ J’ai aussi lu que vous étiez très « Do It Yourself » dans vos musiques, vos clips et tout ce que vous produisez. Dans quelles mesures ? Vous faites vraiment tout toutes seules ?

On aime fabriquer, recycler et fabriquer des trucs avec nos mains. Dans cette mesure, le DIY nous convient bien. Mais c’est dans tous les cas nécessaire pour des musiciens indépendants de faire les choses eux-mêmes. Personne ne sera là pour les faire à notre place si on ne démarre pas avec un peu de sous de côté. Puis aussi on aime se trouver d’autres compétences. Par exemple, enregistrer cet album qu’on vient tout juste de sortir, nous a demandé plein de nouvelles combines et d’expérimentations ! On est aussi entourées de personnes créatives, on n’a pas besoin de chercher bien loin pour trouver un illustrateur de génie (Akbar Ali) par exemple.

_ Vous pouvez nous parler de votre processus créatif dans le groupe ? Comment vous composez vos chansons ?

Ça a évolué avec le temps mais en général il y en a une (souvent Harriet) qui a une idée, accords et mélodie, ou un peu de mélodie avec des paroles ou un riff, et une autre (en principe Jen) qui va suivre le truc et trouver des idées pour étoffer le morceau. Ensuite on en fait immédiatement une démo pour ne rien oublier !

_ Et vous êtes plus studio ou plus scène alors ?

Un peu des deux, mais être sur scène nous donne de l’énergie et nous rend heureuses. Même si ta journée a été pourrie, tout va pour le mieux quand tu es sur scène. Écrire des chansons et les enregistrer c’est fun et (ré)créatif, mais ça peut être prise de tête. Les jouer en live est une hâte, rien n’est comparable à ça !

_ Si vous pouviez enregistrer une chanson avec le groupe ou artiste de vos rêves, lequel choisiriez-vous ?

C’est très difficile de répondre. Il y a tellement de groupes dingues qu’on choisirait pour différentes raisons. Harriet dirait Craig David. Jen dirait REM car elle pense que sa voix et celle de Michael Stipe se mêleraient bien et seraient complémentaires. Carmela, elle, dirait PJ Harvey car elle a été très influente la concernant. Ceci dit Blake Babies, Belly ou Throwing Muses seraient aussi de bons choix !

_ Quel est votre meilleur souvenir depuis le début du groupe ?

Jouer au New York Popfest. Pour avoir été si loin de chez nous et avoir été bien plus appréciées qu’on ne l’a jamais été ici. C’est un super souvenir !

_ Si vous pouviez jouer n’importe où dans le Monde, quel endroit choisiriez-vous ?

On ne connaît pas assez d’endroits du Monde pour choisir… On espère aller au Japon l’an prochain, on croise les doigts. On n’arrive même pas s’imaginer comment c’est là-bas…

_ Que diriez-vous à quelqu’un qui ne vous connaît pas pour lui donner envie d’écouter vos chansons ou de venir vous voir à un concert ?

On dit toujours aux gens que notre musique est très accrocheuse, car qui n’aime pas la musique catchy ? Qui pourrait résister ? On dirait aussi qu’on est du bord gauche, car ici beaucoup de gens se plaignent qu’il n’y a plus de groupes politiquement engagés, ce qui n’est juste pas vrai.

_ Quels sont vos projets maintenant que l’EP est sorti ?

On espère poster deux vidéos prochainement, faire quelques autres sessions, puis faire se développer Dovetown Records, notre label d’enregistrement et tourner au Japon !

_ Merci les filles !

Pour retrouver Colour Me Wednesday :

Facebook : https://www.facebook.com/colourmewednesday/
Deezer :
http://www.deezer.com/artist/614864?autoplay=true
Youtube :
https://www.youtube.com/user/ColourMeWednesday/feed
Instagram :
https://www.instagram.com/colourmewed/
Tumblr :
http://colourmewed.tumblr.com/

 


English Version

_ So, at first, for those who don’t know you yet, can you introduce yourselves ? How did you start playing music together, becoming a band ? How did you choose your name ?

We are Jen, Harriet and Carmela on vocals, guitar and vocals and bass respectively. Jaca is the Drummer and Laura plays second guitar for us. Jen and Harriet are sisters and formed the band a long time ago, starting out by playing covers in a shed in or garden. Carmela was playing with another band when we ran into each other at a gig in east London quite a few years ago and she’s been playing in CMW for about four years. We have a similar sense of humour to each other, we all like poo jokes.
When the former CMW drummer, Sam, left last year, Jaca offered their amazing talent to the band and Laura has been hanging around like a groupie for a couple of years so we decided to let her play second guitar. The true meaning of the name is only divulged to very select people.

_ That name fits perfectly with your music whitch sounds colorful and full of vitamins ! Can you tell us how do you define your music ?

We play indie punk-type music that is unashamedly poppy. We don’t shy away from catchy melodies or hooks. So I guess the name reflects the reluctance to take ourselves to seriously or to be too dour. We can sing about depressing stuff but we try to stay optimistic..

_ Can you tell us about your musical influences ?

Harriet and Jen grew up listening to lots of 90s alternative stuff like Juliana Hatfield, The Lemonheads and REM which probably comes out in our music. These days we all are influenced by lots of different bands which probably shows best in our van mix CDs : Ariana Grande, Little Mix, Lemuria, Beyonce, Woahnows, Personal Best, Wolf Alice, Craig David and everything in between!

_ How did you came up to sign up with the french label KROD Records?

Jordan emailed us and his enthusiasm is contagious, he’s put a lot of work into us and helped us crack that European market ! It’s really good to have a European base of operations who just gets what we’re all about.

_ Your last EP « Anyone and Everyone » was released some weeks ago. How has it been received by your public ?

We think the EP was very well received. We offered handmade CDs on our bandcamp and it’s been very difficult to keep up with demand ! We’ve had feedback saying it’s the best thing we’ve done so far, and it’s a sign of us growing as songwriters – which is always lovely to hear ! For us, personally, the compliments are very heartwarming because the EP was so handcrafted at home and some of the lyrics are deeply personal.

_ We can read on your Facebook page that you defend some values like feminism and veganism witch seem to be important for you. Can you say a word about that ?

Feminism and Veganism are definitely important to us, and they have become themes in our music. We’re all politically very very left wing, anti-capitalists, naturally. It feels like a no-brainer, if you’re against capitalist oppression you’re against the oppression of animals. There’s no part of the large scale murder of animals that makes sense, so why not support veganism ? And of course we can see the negative impact the patriarchy has on all of society, we’re all what they call intersectional feminists because we recognise how all forms of oppression intersect, we still live in a world that is racist, ableist, homophobic and transphobic as well as sexist.

_ I’ve read too that you are very « DIY » about your music and videoclips and everything that is around. How far do you go with DIY ? Do you really do everything by yourselves ?

We like making things, we like recycling and we like crafting things with our hands. In this way DIY really suits us but also it’s a necessity for independent musicians to do things themselves, there’s no one else to do them for you if you didn’t start out with a bunch of cash. And we like learning new skills, to record the EP we just put out required a lot of new techniques and experimentation along the way ! We’re also surrounded by creative people, we don’t need to go far to find a genius illustrator (Akbar Ali) for example.

_ Can you tell us about the creative process in the band ? How do you start writing songs ?

It’s changed over the years but usually one person (usually this is Harriet) has an idea, chords and melody or chords and a bit of melody or lyrics or a riff and another (usually Jen) will chip in ideas to fill the song out. Then we immediately make a demo so we don’t forget it.

_ Are you more Studio or Stage ?

A bit of both, but being on stage makes us feel really energised and happy. Even if you’ve had a shit day being onstage just feels right. Writing songs and recording is fun and creative but it can be painstaking. Performing them is a rush and nothing beats that.

_ If you could record a song with the band or an artist of your dreams, whitch one would you pick ?

That’s really hard to answer. There’s so many amazing bands which we’d pick for different reasons. Harriet might say Craig David. Jen might say REM because she thinks her and Michael Stipe’s voices would complement each other. Carmela might say PJ Harvey because she’s been so influential on her. But Blake Babies, Belly, Throwing Muses are also good answers.

_ What is you best memory since the beginning of the band ?

Playing New York Popfest – to be so far from home but appreicated so much more than we ever are at home. That’s a good memory.

_ If you could perform anywhere in the world, what is the place that you would pick ?

We don’t know enough about the world to choose. We hope to go to Japan next year, fingers crossed. We can’t even imagine what it’s like there.

_ What will you tell to someone who doesn’t know you yet to make him listen to your songs or came to one of your shows ?

We always tell people we’re ‘really catchy’ because who doesn’t like catchy music ? Who could resist ? But also ‘left wing’, cos there’s lots of people out there who moan that there are no politically engaged bands any more which just isn’t true.

_ What are your plans now that the EP is out ?

We hope to bring out a couple of videos, do some more sessions, grow Dovetown Records, our record label and tour Japan !

_ Thank you so much for your time !

 

 

 

Les commentaires sont fermés