Vintage : Bonnie « Prince » Billy – I See a Darkness

Cette chanson est souvent attribuée à tort à Johnny Cash qui l’a interprétée en 2000 sur son album « American III : Solitary Man ». En réalité, elle est sortie l’année d’avant sur un album qui porte le même nom, écrite et composée par l’artiste américain Will Oldham, plus connu sous le pseudonyme de Bonnie « Prince » Billy. C’est son sixième album mais le premier sous ce pseudonyme. Pour la reprise de Johnny Cash, c’est Will Oldham lui-même qui assure les chœurs.

La mélodie est calme et mélancolique, la voix douce et mal assurée. Ce titre évoque la fragilité des êtres mais également la force de l’amitié et de l’amour qui lie les gens. L’auteur s’adresse à un ami très cher, comme un frère, lui dévoile ses faiblesses et demande du soutien. Le texte résonne comme un appel de détresse à travers le silence et la nuit.

L’album fut unanimement acclamé par la presse musicale. Il fait partie des « 1001 albums qu’il faut avoir écoutés dans sa vie ».

Il existe une autre version de ce titre, également réalisée par Will Oldham, qui est bien plus rythmée et accompagnée d’un clip en noir et blanc plutôt drôle. Nous le voyons marcher dans les rues de Glasgow, faisant des grimaces, accompagné de trois amis, dont Angel Olsen, chanteuse et guitariste américaine. Cette version est très déroutante car elle tranche complètement avec les paroles.

[Marjorie]

Les commentaires sont fermés