Live Report : Scandal – La Machine du Moulin Rouge – Paris – 25/09/16

Pour fêter le dixième anniversaire de leur formation, le groupe Japonais Scandal s’invite en Europe pour une tournée de dix dates à travers les Pays-Bas, l’Allemagne, La Pologne, l’Autriche, l’Italie, l’Espagne, l’Angleterre et la France. Marseille et Paris ont accueillis le quatuor Japonais, et Like a Melody s’est déplacé à la Machine du Moulin Rouge et vous donne son impression.

Il s’en est passé du temps depuis que les filles étaient passées pour la toute première fois en France. C’était en 2008, lors de la convention Japan Expo à Paris. Depuis, sept albums et vingt-six singles ont vu le jour. Âgées de 25 à 28 ans, leur notoriété n’a cessé de croître et  cela leur a même permis d’écrire et composer des chansons pour des génériques d’animation japonaises.

La Machine du Moulin Rouge était bien remplie en ce dimanche 25 septembre, où une centaine de fans ont eu le privilège d’avoir un accès VIP et d’ainsi accéder à la salle plus tôt, de rencontrer le groupe pendant un laps de temps d’une durée de deux secondes et également d’obtenir un poster gratuit…
Vingt heures sonnent et le groupe entre sur scène. Le public, composé de plusieurs générations, accueille le groupe avec ferveur. Ces derniers appellent les membres par leurs prénoms en attendant leur entrée sur scène. Un total de dix-neuf chansons (avec rappel) seront joués ce soir.
Le concert débute avec le premier titre de leur dernier album « Yellow » qui s’intitule ‘Room N°7’. Je ne vais pas retracer chaque titre qui a été joué sur la soirée, mais les filles ont joué un répertoire allant de leurs débuts à aujourd’hui.
Sur scène le groupe est toujours aussi dynamique. La dernière fois que j’étais allé les voir, c’était au Bataclan en 2015 et il semblerait que le groupe aime se produire en dehors de son archipel.
Haruna (guitare / chant) est tout à son aise derrière son micro et les fans reconnaissent rapidement les morceaux chantés. Tomomi (basse / chœurs) dégage quant à elle une énergie plus que débordante. Ceux qui possèdent les DVD du groupe savent également combien elle est émotive devant un public réceptif, et c’était également le cas en cette soirée du 25 septembre. Mami (guitare / chœurs) est tout aussi énergique, ses riffs sont très entrainants. Pour finir Rina (batterie) est la benjamine du groupe, et elle n’avait que 15 ans quand elle a fait ses débuts au sein du groupe.

Il est loin le temps où le groupe se produisait en tenue d’écolière ! En effet les filles ont bien grandi et sont tout aussi soudées qu’à leur début. Musicalement c’est toujours aussi bien, mais il y a forcément la barrière de la langue qui peut poser problème. Cependant l’ambiance était bien présente et les fans ont appréciés leur retour en Europe.

Infos : Les photos ci-dessous ne sont pas libres de droits – © Marc-Antoine Panda

Les commentaires sont fermés