Vintage : Deftones – Digital Bath

Deftones est un groupe formé en 1988 et faisant partie des précurseurs du courant Neo Metal. Emmené par le leader Chino Moreno au chant, les californiens sortent en 2000 l’album à l’atmosphère particulière et déroutante intitulé « White Pony ». Ce poney blanc fait figure d’objet à part dans la discographie du groupe, partageant les fans entre désintérêt et remarquable coup de génie. Accouché dans la douleur, l’album nous montre une évolution certaine dans le chant de Chino qui alterne cris, chuchotements voire susurrements avec une voix claire frôlant la perfection et toujours cette sensualité latente. Il y a surtout une vraie révolution musicale, à une époque où tous les groupes se ressemblent, Deftones prend le parti d’innover avec des mélodies et des vibrations intenses, nous révélant pleinement son pouvoir émotionnel.

A propos du titre que je vous propose aujourd’hui, ‘Digital Bath’, Chino explique l’avoir écrite après un scénario de fantasme sexuel qu’il s’était fait en pleine fête, à cinq heures du matin, dans lequel il mettait une fille dans un bain, l’électrocutait en jetant quelque chose dans la baignoire puis la sortait du bain, la séchait et la rhabillait. Un sombre fantasme certes, mais qui connaît l’univers de Deftones sait qu’il est plutôt clair/obscur… Quant à Chi Cheng, le bassiste aujourd’hui décédé, il se souvient avoir enregistré la chanson à Las Vegas, par une chaleur brûlante, avec une gueule de bois, des conditions qu’on pourrait penser pas forcément optimales, mais lui était surtout fier des accords qu’ils disaient intimes de la chanson.

‘Digital Bath’ fait partie de ces morceaux sensuels pour peu qu’on ait envie d’y prêter vraiment attention. Frissons, coups de cœur, violence démesurée sur certains titres, un ascenseur émotionnel de toute beauté… Qu’on le veuille ou non, « White Pony » est et restera un album d’anthologie dans l’histoire du Metal.

Les commentaires sont fermés