Interview Hellfest – Les Sales Majestés : L’avantage c’est la liberté. On fait ce qu’on a envie de faire.

IMGP0616

_ Salut les Sales Majestés ! Vous êtes ici au Hellfest pour parler de vous, pourriez vous vous présenter ?

Yves : Les Sales Majestés c’est un groupe qui existe depuis une éternité, premier album en 1995. La formation a changé il y a deux ans avec le départ du chanteur et du bassiste, moi j’ai repris le flambeau sachant que c’est moi qui écrivait déjà tous les textes et les musiques, et je n’ai tout simplement pas voulu arrêter. C’est un peu normal, un groupe que j’ai fondé, ils ne voulaient plus jouer parce qu’ils étaient fatigués, point barre. Au même moment il y a eu le décès de Yann (guitare), tout est arrivé en même temps, mais on est toujours là, plus fort qu’avant !

_ Et puis vous n’avez pas voulu arrêter par rapport à cette passion pour la musique je suppose, et encore quelque chose à dire ?

Y : Voilà c’est ça ! Il n’y a aucune raison d’arrêter !

_ En 2015 vous avez sorti l’album « Ni Dieu ni maître », un mot sur la réalisation, la composition ?

Y : C’est Niko (chanteur de Tagada Jones) qui l’a produit, avec la nouvelle formation. Il est un peu plus « metal » entre guillemets, mais ça reste du Sales Majestés pur jus, c’est un album qui marche bien.

Fred : Il y a des titres engagés, d’autres plus légers, comme sur les précédents albums.

Y : Il est un peu plus agressif que les autres, mais c‘est dans la bonne lignée. La chanson ‘Ni dieu ni maître’ porte sur le fait que les élites, religieux, sportifs, politiques veulent nous diriger et qu’il faut qu’ils arrêtent à un moment donné.

_ Vous avez d’ailleurs sorti un autre morceau récemment qui s’appelle ‘Flamby’…

Y : ‘Flamby’, je crois que c’est clair ! Le morceau parle de lui-même, c’est exactement ça ! Un mec qui s’est fait élire en proposant un projet socialiste, et qui a retourné sa veste quinze jours après avoir été élu, et qui aujourd’hui propose un projet ultra-libéral ! Quand on lui pose la question ‘êtes-vous socialiste’ il répond ‘euuuuuh’…. On est plus que loin de l’idéal socialisme ! La droite n’a pas osé, la gauche l’a fait. Enfin la gauche…

_ Votre crédo c’est vraiment le ‘Do it Yourself’. Quels sont les avantages et inconvénients ?

Y : L’avantage c’est la liberté. On fait ce qu’on a envie de faire. Les inconvénients c’est parfois le manque de moyens, mais on s’en fout. On a eu des contacts dans des maisons de disque, mais j’ai toujours refusé. Personne ne nous dit ce qu’on a à faire.

_ L’auto-production marche quand même, on l’a vu encore sur la Warzone tout à l’heure.

Y : C’est très populaire les Sales Maj’ ! On est très censurés par les médias, d’ailleurs je te remercie, c’est assez paradoxal car parfois on va passer dans des émissions politiques de France Info, France Inter en reprenant nos chansons pour illustrer. Mais pour le reste, ils ne nous prennent pas car rock français engagé = « pas beau », mais nos chansons sont très connues, beaucoup plus que nous ! Tout le monde les chante dans les manifs comme ‘Camarade’, ‘Les patrons’ et souvent les gens ne savent pas que c’est nous. C’est normal quand tu n’es pas médiatisé.

_ Pas médiatisé mais pourtant…

Y : On a un gros public (rires), mais ça fait deux mois que tout le monde chante nos morceaux dans les manifs. Alors que tu n’as aucun relai. Quand on sort un album, pas une seule ligne dans les gros médias ! Eh oui, ça tache ! Mais on les emmerde. Sur Youtube on a 300.000 streaming par trimestre.

_ Et vos impressions sur le concert de tout à l’heure ?

Y : C’était super ! Très content !

F :  Il y avait du monde ! Et à mon avis on a touché du monde qui ne nous connaissait pas forcément, il y avait des curieux. En même temps, la Warzone se développe depuis quelques années, et c’est bien dans un festival de musique extrême d’avoir autre chose que du metal.

_ Et puis au Hellfest, les gens sont curieux de toute manière !

F : Oui voilà, ça a plu ça n’a pas plu, nous on a passé un bon moment, on a touché des gens qui ne seraient pas venus nous voir ailleurs. Notre public qui nous suit à longueur d’années, il n’y en a pas tellement ici, c’est cher ! On parle au public.

_ On va parler un peu de l’avenir des Sales Majestés ?

Y : Le prochain album est déjà écrit, après il faut qu’on le travaille avec tout le groupe. En général on ne se fait pas chier et on prend un titre pour le nom de l’album. Il devrait sortir avant les élections (rires) ! Il y aura ‘Flamby’ dedans.

_ On finit cette interview, auriez vous une anecdote à nous raconter ?

Benoît, l’ancien batteur qui avait quitté les Sales Majestés, est revenu et c’était son premier concert depuis son retour ! Pas mal, baptême du feu devant 10.000 personnes ! Bon il flippait à mort mais c’était cool !

Merci beaucoup les Sales Majestés, et à bientôt !

Pour retrouver les Sales majestés :
Website : http://lessalesmajestes.free.fr/
Facebook :
https://www.facebook.com/lessalesmajestes/
Twitter : https://twitter.com/LSMofficiel
Bandcamp : http://lessalesmajestes.bandcamp.com/
Youtube : https://www.youtube.com/user/LesSalesMajestes

 

Les commentaires sont fermés