Interview Hellfest : Ellie Promotion – Permettre à l’artiste de rencontrer des médias, de faire parler d’eux.

IMGP0800

_ Salut Élodie, peux tu nous présenter Ellie Promotion ?

C’est ma petite boîte, je suis attaché de presse indépendante. Le nom Ellie Promotion s’est imposé assez simplement car nous sommes déjà plusieurs attachés à nous appeler Élodie dans le monde du metal, donc il y a souvent confusion notamment au niveau des artistes étrangers. Élodie devenait régulièrement Ellie, et c’est un nom assez facile à retenir, Promotion permet de dire ce que nous faisons. Voilà pour le nom ! Je m’occupe de la promotion d’artistes français, et depuis environ un an je travaille avec le label européen Membran basé en Allemagne. Cela m’a donné l’opportunité de bosser sur autre chose que sur du metal : du blues, du jazz, des groupes comme Crazy Town, Yuma Sun que vous connaissez sur Like A Melody (cf interview avec le groupe par Marine : http://likeamelody.fr/2016/06/rencontre-avec-jaran-de-yuma-sun/ et live report avec photos : http://likeamelody.fr/2016/06/live-report-yuma-sun-midem-festival-cannes-30616/).
Il y a deux versants chez Ellie Promotion : un premier avec des groupes émergents français comme là sur le Hellfest avec Blazing War Machine et Franky Costanza, et en second un côté plus « business » avec Membran. Par exemple, en ce moment je travaille avec Dave Stuart (Eurythmics), ce qui me fait apprécier encore plus cette bivalence !

_ Tu as déjà cité quelques groupes, mais peux tu nous dire quels sont tous les artistes que tu gères ?

Heureusement que t’es assis ! Alors il y a Wizzö, Frantic Machine, Blazing War Machine, Carmyn, Misery, Sonic Winter, Ego Miss Blinded, Still Square, Computers Kill People, The Defibrillators, Hot Hell Room, Factor Hate, The Losts, Ocean, M.F. Crew, Crazy Town, Yuma Sun, Desert Mountain Tribe, Shel et Dave Stewart.

_ Sacré mémoire !

C’est un métier, tout comme retenir les prénoms de tout le monde !

_ Nous sommes donc au Hellfest et dans tous les groupes que tu as cités, beaucoup ont été chroniqués sur notre site de Like A Melody, certains étaient donc présents ce week-end. Quel est ton rôle durant ces trois jours ?

On essaie tout d’abord de caler des interviews lors du festival, mais sur place tu as toujours des choses qui se rajoutent ou des contraintes car tel artiste veut voir tel ou tel concert donc tu modifies le planning. L’idée principale sur ce festival, c’est de permettre à l’artiste de rencontrer des médias, de faire parler d’eux, avec d’autres médias différents qui peuvent être loin par rapport à eux. Plutôt que de les avoir par mail ou par téléphone, cela permet de se voir, de prendre un verre, c’est beaucoup plus sympa et plus convivial que derrière un écran, ce qui rend tout cela plus humain, et de parler musique avec eux. Exemple, je te rencontre aujourd’hui, et j’ai pu rencontrer Marine (responsable de Like A Melody) lorsque je suis descendu dans le sud !

_ Sur ce genre d’événements, tu vas aussi à la rencontre des groupes ou des médias pour faire la promotion de Ellie Promotion ?

Je suis vraiment contente quand des gens comme toi viennent me voir et me disent « ce serait cool de d’interviewer » ! Mais autant je suis assez douée pour parler de mes groupes, autant je ne suis pas très forte pour aller vers les personnes et leur dire « tiens salut ! ». Parler de mes groupes c’est facile car je trouve mes groupes géniaux, comme le label allemand chez qui je suis indépendante et pas salarié. J’ai donc vraiment le choix. Mais quand il faut parler d’Ellie Promotion, je dirai que mon but c’est de promouvoir les groupes et ce qui m’amène à très vite basculer sur eux. Heureusement pour moi, mes groupes me recommandent souvent à d’autres ! The Losts connaissaient Frantic Machine, Frantic c’était Wizzö… T’as beaucoup de passerelles qui se forment petit à petit. A la fin, on se retrouve avec une grande famille !

_ Malgré cette occupation, sur un festival comme le Hellfest, tu t’accordes quelques pauses pour aller voir des groupes ? Quoi que vu ta tête, je vais plutôt te demander ta programmation théorique !

(Rires) C’est ce que je te disais en off, le Hellfest me permet de voir tout le monde. Mais du coup, je me fais totalement léser sur les concerts. Exemple avec le Download le week-end dernier, j’ai vu quinze minutes de Skillet, un titre d’Amon Amarth et les douze premières minutes de Rammstein. Ce week-end je n’ai pas fait mieux, avec Within Temptation, et encore j’ai coupé mon téléphone, un titre de Municipal Waste, mais ce n’est pas grave car en bossant dans la musique je vois des concerts toute l’année !

_ Et pour l’avenir, que va-t-il se passer pour Ellie Promotion ?

J’en suis à un moment charnière, il y a douze groupes ajoutés à ceux du label Membran, et les groupes avec qui j’ai commencé il y a deux ans reviennent avec de nouveaux albums (Wizzö, The Defibrilators, Misery) donc je n’ai pas forcément la place pour de nouveaux projets. Donc je me demande si je dois développer encore ceux que j’ai déjà ou en prendre d’autres. Mais il y aura de la nouveauté quand même pour la rentrée avec M.F. Crew et un nouvel album, de gros trucs qui arrivent sur Membran également. Bref, ça va être super !

_ Et où peut-on te retrouver, et retrouver les groupes ?

C’est justement bien que tu me demandes, on fête le 9 juillet les deux ans d’Ellie Promotion et on s’offre un nouveau site internet (elliepromotion.com et .fr) où tu peux retrouver toute mon actualité avec une partie blog ainsi que les liens pour aller sur leur site pour acheter les CD des groupes. Sinon il y a aussi twitter, instagram, suivre Like A Melody, suivre Le Rock à Kiki, suivre tous les potes !

_ On finit cette interview non pas avec le mot de la fin, mais le morceau de la fin ?

‘Give me fever’, de Yuma Sun !

Marine appréciera. Merci à toi !

Retrouvez Ellie Promotion :
Facebook : https://www.facebook.com/eloellie/
Twitter :
https://twitter.com/ElliePromotion
Youtube :
https://www.youtube.com/channel/UCjc1f0zpFi95JEWHHK38_TA
Instagram :
https://www.instagram.com/ellie_promotion/

Les commentaires sont fermés