Interview Hellfest : Beyond The Styx – Faire des dates c’est aussi continuer à rester présent.

IMGP0606

_ Salut Beyond The Styx ! Pourriez vous vous présenter, pour nos lecteurs qui vont découvrir cette interview ?

Adrien : Salut ! Alors Beyond The Styx c’est un groupe de metal hardcore de Tours, en Indre et Loire. Nous nous sommes formés en 2010, et nous allons d’ailleurs fêter nos cinq ans de dates dans trois jours. Le groupe est composé de cinq membres avec David en tant que guitariste rythmique, moi en tant que batteur, Émile au chant, Antho à la guitare soliste et Yoann à la basse. David et Yoann nous ont rejoint il y a un peu plus de deux ans, le line up ayant changé pour des raisons artistiques et personnelles. Et enfin un EP et un album. C’est tout pour l’histoire de Beyond The Styx.

_ Parlons en de cet album ! Il s’intitule ‘’Leviathanima’’, vous pourriez nous le présenter ?

Adrien : Tout d’abord il y a ce titre avec la contraction entre ‘leviathan’ et ‘anima’ qui veut dire l’âme en latin. Ce n’est pas forcément un album sataniste, même pas du tout (rires) ! C’est surtout sur l’histoire de la bête léviathan, un renouveau, et donc l’âme d’un renouveau avec cet opus. Il est sorti en février 2015, composé en seulement dix mois, enregistré au Studio des Frères Potevin à Angers (One way mirror, T.A.N.K., Khronos) et mixé aux États-Unis par Jamie King

_ Comment avez-vous pu le mixer aux États-Unis ?

Adrien : C’est l’histoire d’une rencontre ! Un groupe d’amis nous a donné son contact, ce qui tombait bien car on aimait déjà le travail de Jamie. Il a beaucoup aimé notre son, ce qui a permis de faire les choses naturellement. On s’est lancés et on a été très satisfait du résultat, encore aujourd’hui d’ailleurs.

_ Quels retours avez-vous eu de la part de la presse, des fans ?

Adrien : De bons retours ! On n’a pas eu énormément de mauvaises critiques mais il y en a eu quand même, on ne peut pas plaire à tout le monde. Mais on prend la critique, ça nous permet de nous dire « ça on ne le referait pas forcément pareil ». Mais les fans sont aussi contents, on voit souvent que c’est une bonne première galette, plutôt plaisant quoi !

_ Vous êtes présents au Hellfest en tant que festivaliers, un mot sur la programmation nationale et internationale ?

Adrien : Je vais reprendre une phrase de Mouss (Mass Hysteria) qu’il a dite hier. Il remerciait Ben (Barbaud, fondateur du festival) de faire jouer des groupes français. C’est important car quand on voit la notoriété du Hellfest aujourd’hui, ça attire beaucoup plus en terme de popularité avec des groupes US par exemple, mais aux concerts de The Arrs, de Mass Hysteria ou même du Bal des Enragés, c’était blindé de monde ! Donc les français sont aussi là pour les français !

David : C’était de qualité et surtout, ça faisait vraiment très plaisir à voir ! Ce qui donne envie de continuer et de persévérer.

_ Le Hellfest, justement, un rêve d’y jouer un jour ?

Adrien : Plus qu’un rêve, ce serait un besoin, ou plutôt une reconnaissance. Mais il y a aussi tous les autres festivals où on aimerait mettre les pieds comme le Graspop, le Motocultor, ces festivals là on aimerait y être pour se confronter à « plus gros » !

_ Votre plus gros festival justement ?

Adrien : C’était le Ragnarock, blindé de monde. Alors on était un peu hors programmation car on était le seul groupe de core. Il y avait No Return qui était entre les deux, mais le reste c’était black, pagan, death (rires) mais c’était cool !

David : Les gens sont restés alors qu’il pleuvait des trombes d’eau, ça fait plaisir, ça donne encore plus envie malgré la flotte.

_ Et vous auriez des morceaux que vous écoutez un peu inavouables ?

Adrien : Lui il en a plein ! Allez sors le MP3 ! (rires)

David : Oh mon Dieu ! En fait je n’en ai pas qu’un mais j’en ai plusieurs ! (rires)

Adrien : Je suis professeur de musique donc j’écoute vraiment beaucoup de choses. En ce moment, j’ai découvert Jane qui fait la musique d’une pub, pour un métalleux ça peut être inavouable, donc on pourrait se demander ce que ça fout là !

David : Et moi c’était Les Wriggles !

_ Je te rejoins dessus ! Parlons un peu d’actualité et d’avenir pour Beyond The Styx ?

David : on est actuellement en pleine phase de composition du prochain album, donc là on se prend bien la tête comme il faut, en essayant de ne pas reproduire les fautes du premier album. Tout est mis en place pour que cela plaise à tous. Pour ne rien oublier, Adrien est là aussi pour arranger. On compose tous ensemble en live, on écrit, on échange nos idées et on met tout en place, et ça peut donner très surprenante et c’est cool !

Adrien : des fois on lui dit que c’est de la merde, du coup il pleure ! (rires)

David : la beauté de la composition, côté loveur !

_ Et cet album sortira l’année prochaine ?

Adrien : Les dates de studio sont posées, l’album devrait sortir en septembre ou octobre l’année prochaine. On l’espère en tout cas !

_ Des dates ? Avec l’album en phase de composition, ce n’est pas d’actualité ou si ?

Adrien : Pas de dates de prévues effectivement, même si en janvier on a fait un festival, des petites tournées de quelques jours vraiment condensés). Faire des dates c’est aussi continuer à rester présent,  il faut savoir être absent mais pas trop non plus, pour revenir ensuite. Il y a quelques shows de prévu en septembre et octobre, trois ou quatre, une plus grosse date en janvier même si on ne peut rien dire de plus, et ce sera sans doute la dernière.

_ Tout est à retrouver sur le net dans tous les cas ?

Adrien : La totale avec Facebook, le site internet, Twitter, Instagram…

David : Google +, Spotify, Deezer…

Adrien : Bon il n’y a plus de Myspace… J’ai essayé d’y retourner, ça ne marche pas ! (rires)

_ On termine cette interview, que diriez à ceux qui nous lisent pour les faire venir à l’un de vos concerts ?

Adrien : David est beau.

David : Bon ben je suis beau en fait ! (rires)

Adrien : Il faut être tout simplement curieux, ce qui est le cas du public metal. On rencontre les mêmes personnes à la Warzone, à l’Altar ou la Mainstage,  les gens sont très ouverts et écoutent pleins de choses. Donc venez jeter une oreille, et venez nous voir en live car on aime rencontrer les gens, parler , échanger, mettre des coups de pied au cul et faire la fête ! Que ça plaise ou non, il en faut pour tous les goûts !

Merci Beyond The Styx, on se retrouve donc l’année prochaine pour ce nouvel opus !

Pour retrouver Beyond The Styx :
Website : http://www.beyondthestyx.com/
Facebook :
https://www.facebook.com/BTSTYX/?ref=ts&fref=ts
Twitter :
https://twitter.com/beyondtheStyx
Deezer :
http://www.deezer.com/artist/4967915
Soundcloud :
https://soundcloud.com/beyondthestyx
Youtube :
https://www.youtube.com/user/theLahire13
Instagram :
https://www.instagram.com/beyondthestyx/

 

 

Les commentaires sont fermés