Interview : Laetitia nous raconte son Hellfest 2016

Le Hellfest, c’est un festival à part entière, vécu de différentes manières. Il y règne une ambiance unique, avec des groupes qui ne courent pas l’Hexagone. Nous avons décidé de donner la parole à Laetitia, festivalière sur cette édition et qui a répondu à nos questions.


Bonjour Laetitia, alors pour commencer : la première fois au Hellfest ?

C’était mon sixième Hellfest. C’est un festival que j’ai « intégré » progressivement.  En 2010, ma première année, je suis venue une journée et j’ai été immédiatement séduite par l’état d’esprit des festivaliers. J’y suis retournée deux jours en 2012, et le pass 3 jours est devenu mon cadeau de Noël depuis 2013.

Tu peux nous donner tes impressions sur l’ambiance, et sur le festival en général ?

 Pour la première fois, mon compagnon et moi sommes arrivés en avance sur le site le vendredi matin, avant le début des concerts. On a pu donc faire « le tour du propriétaire » dans le calme et c’était super agréable de découvrir le site dans ce contexte.

Pour moi, le festival est à son apogée. De mon point de vue, tous les points négatifs de l’édition précédente ont été corrigés.

  • La Warzone agrandie et nouvellement décorée.
  • Des points d’eau parfaits, moins de gaspillage.
  • Un site globalement plus propre, en partie dû à l’ oeuvre des bénévoles qui nettoient régulièrement. Il y avait plus de poubelles à disposition que l’année dernière. J’ose espérer aussi que les festivaliers deviennent plus respectueux de l’environnement.

La décoration est toujours aussi impressionnante, on sent tout de suite qu’on rentre dans un autre monde. Le Hellfest, pour moi, c’est un peu des vacances. Une grosse coupure avec la réalité !

Le feu d’artifice était aussi très spectaculaire ! C’était un beau moment pendant le fest.

Le seul point négatif cette année, c’est qu’il y avait beaucoup trop de monde. On se retrouve un peu dans la même situation qu’il y a deux ans. Impossible de circuler pour les têtes d’affiche. Je n’ai pas pleinement profité du concert de Rammstein , bousculée par les gens au niveau de l’entrée du VIP. Entre ceux qui poussaient derrière pour essayer d’avancer, et ceux qui rebroussent chemin, nous étions pris en tenaille. Agoraphobe s’abstenir !

Tu citais Rammstein. Quels sont les groupes pour lesquels tu es venu, mais aussi tes découvertes, tes coups de cœur ?

Cette année, j’attendais surtout Rammstein, Ghost, Gojira, Le bal des enragés, Magma et un petit nouveau, Jambinai (excellent concert au passage).

J’essaie au maximum d’aller découvrir de nouveaux groupes donc j’arrive assez tôt sur le site et je bouge beaucoup pendant le festival. Notre Hellfest, il ressemble plutôt à un marathon, où on essaie de se gaver un maximum de musique !

J’essaie aussi d’aller voir en priorité les groupes avec des « frontwoman ». Cependant, cette année, j’ai fais l’impasse sur Wall of Jericho, je les ai déjà vu deux fois au Hellfest.

Mes découvertes pour cette année : Witches, Halestorm, Delain, Myrkur, Orphaned Land, Refused, Stille Volk (où j’ai beaucoup rigolé, l’ambiance était très dansante et festive sur ce dernier).

Mes deux gros coups de cœur 2016 : Crobot (avec un chanteur super dynamique et acrobatique) et Puscifer (une très belle scénographie et une ambiance planante) .

Quel wall of groupes ! Nous allons terminer cette interview par une dernière question plus difficile : une playlist avec 3 artistes  présents sur cette édition !

 Sans hésiter, Jambinai, Crobot et Puscifer.

Merci à toi pour tes réponses, et à l’année prochaine !

Les commentaires sont fermés