Chronique : Fallujah – Dreamless

Un nouvel album des américains de Fallujah, c’est un évènement qui ne passe pas inaperçu dans la communauté metal. Avec son premier album « The Harvest Wombs » en 2011, Fallujah proposait un death technique qui, s’il ne révolutionnait pas le genre, se montrait particulièrement efficace et posait déjà les bases de ce qui allait devenir la signature du groupe. Car en 2014 Fallujah va littéralement retourner la sphère metal avec « The Flesh Prevails ». Le groupe propose alors un style très novateur de metal atmosphérique couplé à un death metal sans concession, le tout organisé de manière cohérente dans un album résolument progressif. Si le défi est audacieux, le résultat est là, avec un album qui démontre une créativité musicale sans bornes. Autant dire que la barre était très haute pour « Dreamless », sorti le 29 avril 2016.

Malheureusement, le nouvel opus n’est pas vraiment à la hauteur des attentes. On retrouve la combinaison entre rythmiques rapides, growl et mélodies aériennes qui ont fait la renommée de l’album précédent, cependant l’ensemble paraît moins cohérent, voire même répétitif par moments. Le groupe délaisse quelque peu ses influences prog pour renforcer le côté brutal ainsi que la composante atmosphérique. Le socle est là, mais l’album manque de créativité artistique et laisse un peu l’auditeur sur sa faim.
Le CD offre tout de même quelques très bons titres comme ‘The Void Alone’ : toujours dans la même veine death-prog-atmo, brutal, incisif et efficace avec des interludes judicieusement placés, on prend plaisir à l’écouter. Comme la tradition le veut pour Fallujah, le morceau titre, ‘Dreamless’, tranche clairement avec le reste. Le morceau est une ballade progressive et atmosphérique, gardant le son du groupe mais le déclinant en quelque chose de plus calme. Le groupe expérimente également dans des voies inédites avec ‘Fidelio’, un interlude atmosphérique minimaliste, ainsi qu’avec ‘Les Silences’, marqué par un texte chuchoté en français. Ces deux titres s’affranchissent totalement de la composante metal pour se rapprocher d’un style électro ambiant tel qu’on peut l’entendre chez M83 par exemple. Si le groupe risque de se mettre à dos quelques fans de death metal avec ce parti pris, le résultat reste néanmoins intéressant et plutôt réussi.
On note la présence de plusieurs guests : la chanteuse Tori Letzler sur ‘The Void Alone’, ‘Dreamless’ et ‘Wind for Wings’, Katie Thompson sur ‘Abandon’, et le guitariste Tymon Kruidenier (ex-Cynic) sur ‘Dreamless’. On a également un changement de label, « Dreamless » étant produit par Nuclear Blast, et non plus par Unique Leader comme ses prédécesseurs. Soulignons par ailleurs le travail remarquable de l’artiste Peter Mohrbacher qui signe l’artwork de l’album.

Pour conclure, si Fallujah se repose en grande partie sur ses acquis avec « Dreamless », l’album contient néanmoins des morceaux intéressants apportant quelques éléments nouveaux à la musique du groupe. À surveiller donc, rendez-vous au prochain album ! Et d’ici là, on ne les manquera sous aucun prétexte sur la scène de l’Altar au Hellfest le 19 juin 2016.

Ma Sélection :
‘The Void Alone’ : du Fallujah comme on l’aime.
‘Dreamless’ : la pépite de cet album.
‘Les Silences’ : sans être le meilleur titre, il apporte quelque chose d’intéressant.

Pour retrouver Fallujah :
Facebook : https://www.facebook.com/fallujahofficial
Bandcamp : https://fallujah.bandcamp.com
Deezer : http://www.deezer.com/artist/398334
Merch : http://www.indiemerch.com/fallujah

Les commentaires sont fermés