Live Report + Photos : Le Bal des Enragés – L’Usine – 22/04/16

Vendredi soir j’étais de Bal à l’Usine. Mais attention, pas n’importe quel Bal. Exit robe longue et talons, bonjour Dr Martens usées mais tellement confortables pour pogoter. Le Bal des Enragés pour ceux qui ont besoin que l’on fasse les présentations, c’est un collectif / une bande de potes, formé il y a six ans par les musiciens de Tagada Jones, Lofofora, Parabellum, avec Stéphane Buriez de Loudblast, VX de Punish Yourself, Poun de Black Bomb A, Vince d’Aqme et des performers Klodia Sparkling et Lolo Lefourb’.

Depuis le temps que j’en entendais dire du bien et devant l’engouement de certains membres de notre équipe face à leurs concerts, la curiosité l’a emporté et j’ai décidé de me laisser tenter. Après tout que risquais-je avec la crème de la scène alternative rock-metal française reprenant les grands classiques punk – rock – metal  des dernières décennies à leur sauce ? Et bien, une seule chose : la grosse claque !Le Bal des Enragés (36)

Ici les mots d’ordres sont : fête, générosité, partage, joie et rock n’ roll. Quant au fil rouge de la soirée, il est clair : ‘Réveiller le punk qui est en toi’ ! Pas de prise de tête, on est tous là pour s’amuser et passer un pur moment tous ensemble. Oui, le Bal des Enragés c’est ça, une grosse bande de potes qui fait généreusement la fête avec son public déchaîné pendant pas moins de trois heures non stop, à base de bonne musique et de nombreux délires. La définition même du joyeux bordel !
Le Bal des Enragés (20)Sur scène, ça va ça vient, ça n’hésite pas à descendre au contact du public, et en terme de photos, on ne sait pas où donner de la tête ou de l’objectif tellement les musiciens sont nombreux et partent dans tous les sens. C’est un véritable ballet auquel on assiste. L’ambiance est incroyable et le bonheur de jouer de cette multitude d’artistes est largement communicatif. Le public est en folie et c’est beau de voir un mélange de plusieurs générations vibrer en chœurs sur ces standards qui ne prennent pas une ride et que l’on a toujours plaisir à réécouter. Du Sham 69 en ouverture, du Jet, du Nirvana, en passant par les Hives, Manson, Ramones, sans oublier un jouissif ‘Killing in the Name’ des RATM, du Metallica, du Noir Désir, et pour finir bien, le combo ‘Antisocial’ de Trust et ‘Vive le Feu’ des Bérus. Entre autres, hein, parce que la setlist de la tournée compte tout de même plus de quarante morceaux.
Si c’est la troisième tournée du collectif, c’est par contre la première qui se joue sans Schultz, qui nous a quitté en 2014. La troupe ne manque pas de lui rendre un hommage vibrant, juste avant de reprendre ‘Cayenne’. Le Bal des Enragés (12)Hommages sont rendus aussi aux plus récents disparus Lemmy Kilmister avec ‘Ace of Spades’ et David Bowie à l’occasion d’une majestueuse reprise de ‘Heroes’ en début de rappel qui m’a collé la chair de poule.

Bref ce fut un excellent moment de partage, et je ne demande qu’une chose, remettre ça bientôt ! Une gros merci à l’Usine qui nous a encore une fois proposé une excellente date, à Pierre, et à tous les artistes qui ont fait vibrer nos tympans pendant ces trois heures de pure folie ! Et surtout, si le Bal est programmé près de chez vous, FONCEZ ! (liste des dates à venir par ici)

Info : Les photos ne sont pas libre de droit, pour toute utilisation merci de contacter l’auteur – © Marine Poppins
Cliquez sur la photo ci-dessous pour avoir accès à la galerie complète.

Le Bal des Enragés

Les commentaires sont fermés