Interview : Sidilarsen – Il y a de la colère, de la révolte, de la tristesse, de la peur et de la rage. On a transformé tout ça en énergie musicale.

Sidilarsen. L’évocation de ce nom agite beaucoup d’oreilles ! Le dancefloor métal de David « Didou » (chant), Benjamin « Viber » (chant / guitare), Julien (basse), Benjamin « Benben » (guitare) et Samuel (batterie) revient le 29 avril prochain avec leur nouvel bombe « Dancefloor Bastards ».
 Kiki et Like a Melody sont allés chercher quelques infos du côté de Toulouse, afin que le groupe nous en dise un peu plus sur ce nouveau bijou.

Salut Viber, merci de répondre à nos questions ! Alors, un nouvel album à paraître le 29 avril prochain : impatient ou très impatient ?

Extrêmement impatient, qu’un maximum de monde puisse l’écouter !

Vous revenez deux ans après votre excellent « Chatterbox », avec un opus qui s’intitule « Dancefloor Bastards ». Un titre qui donne le ton ! Peux tu nous en dire plus ?

Plume a réalisé cet album dans le même studio que « Chatterbox ». On voulait approfondir notre collaboration, et là, on est sur des rails. On a enregistré dans l’urgence et on s’est lâchés comme jamais sans aucun complexe. « Dancefloor Bastards » c’est ça, on fait ce qu’on veut, le reste on s’en tape.

Sixième effort de votre part, on remarque certaines choses dans ces morceaux. L’actualité est un point central dans la composition des textes. Je pense notamment aux deux morceaux déjà disponibles ‘Spread it’ et ‘Guerres à vendre’…

Sidilarsen a toujours été en prise avec l’actualité. Des événements dramatiquement tragiques se sont produits récemment dont certains pendant la phase d’écriture. Ça nous a bouleversés, forcément beaucoup de textes sont sombres. Il y a de la colère, de la révolte, de la tristesse, de la peur et de la rage. On a transformé tout ça en énergie musicale. 

Sur certains titres, on remarque aussi que le mélange français / anglais est plus présent qu’avant. C’était une envie particulière ?

On voulait une dimension universelle. Il y a aussi des concepts et idées, plus simples à exprimer en anglais en peu de mots, tout en restant punchy et musical. Malgré quelques pitoyables tentatives d’ériger des murs, il y a de moins en moins de frontières, il va falloir communiquer et vivre ensemble.

Petite anecdote, vous disiez dans une interview en décembre dernier que vous ne sortiriez pas ce disque avant fin 2016. Une légère différence !

En effet, on a composé vite et la signature chez Verycords a encore accéléré les choses.

En effet, un point important avec ce nouvel album, vous êtes donc maintenant chez Verycords. Quelle différence majeure cela a-t-il apporté ?

On se sent reconnus par une équipe qui travaille pour la scène metal française et la défend. Dans les faits c’est un soutien bienvenu.

Un mot aussi sur cette superbe pochette d’album ?

Veksvanhillik, c’est un artiste peintre tatoueur. On a vu son travail, on a adoré. On voulait un changement radical. On s’est contacté et le visuel qu’il a proposé collait parfaitement à l’esprit de l’album. Je suis très fier de cette cover !

Et Sidilarsen, plutôt studio ou plutôt scène ?


Le studio est un espace de création et de réflexion, en bouillonnement de désirs et d’attentes. La scène révèle la véritable essence des morceaux, c’est en live que l’énergie devient palpable.

Parlons concert justement, là où vous donnerez vie à ces nouvelles compositions : un morceau en particulier que tu as hâte de jouer en live ?

J’ai hâte d’en jouer au moins une dizaine ! Si je dois en choisir un, j’ai très envie de jouer et de chanter ‘Spread it’, je pense qu’il peut avoir du relief.

Des surprises, des nouveautés côté scène ?

 Oui, mais il va falloir venir nous voir. 😉

Parlons dates, pour le public qui souhaite vous retrouver dans les salles obscures…

On attaque par les festivals d’été, puis on sera en tournée dans toute la France à l’automne, voici les premières dates :
05.05.16 GRAY (70) – Rolling Saône festival
14.05.16 BURIE (17) – Festival Fest’O Pineau
02.07.16 VOUNEUIL SOUS BIARD (86) – Festival Le Lavoir Electrique
08.07.16 VILLENAUXE LA GRANDE (10) – Festival Rockaldo’s
16.07.16 DIEULOUARD (54) – East Summer festival
19.08.16 SALLAT SUR VIENNE (87) – Festival Les cheminées du rock
27.08.16 LOURES BAROUSSE (65) – Rock’Estival

Question projet, on suppose qu’il y aura aussi un clip. Des idées ?

Oui mais pas tout de suite… On va en tourner un cet été avec une sortie prévue pour la rentrée !

On va finir cette interview sur une touche de légèreté, avec un titre inavouable que toi, ou quelqu’un du groupe, écoute ?

« Elle a les yeux revolver » de Marc Lavoine, le chant est fantastique. 😉
Didou écoute du Booba, ououh ououh, il aime bien le son, beaucoup moins les textes. 😉

Merci Viber, et pour tous ceux qui nous lisent : SPREAD IT AROUND !

Pour retrouver Sidilarsen :
Website : http://www.sidilarsen.fr/
Extraits et précommande « Dancefloor Bastards » : https://sidilarsen.lnk.to/db
Facebook : https://www.facebook.com/sidilarsen
Twitter : https://twitter.com/sidilarsen
Deezer : http://www.deezer.com/artist/55386
Youtube : https://www.youtube.com/channel/UC3G1JeFGUpMdS72A9Iq3DOQ
Sidistore : http://sidilarsen.bigcartel.com/

Les commentaires sont fermés