Chronique : Aube L – À mon étoile

Aube L alias Aube Lalvée est ce que l’on appelle une «One Woman Band». Artiste atypique originaire de Nice, elle est auteur-compositeur-interprète multi-instrumentaliste et à travers sa musique se livre sans compromis.
Forcée par sa mère à pratiquer le violon dès son plus jeune âge, la demoiselle a voulu s’affranchir à l’adolescence de ce parcours imposé. Après avoir mis un peu la musique de côté et s’être tournée vers l’écriture à travers des études en Art Communication Langage, son intérêt pour elle se réveille. Elle achète alors sa première guitare, s’initie à la musique assistée par ordinateur et développe son propre univers musical et scénique. La musique devient alors sa façon de s’exprimer, besoin viscéral chez elle. Et ce côté viscéral se ressent dans sa musique, dans sa façon de poser sa voix atypique qui sait se faire écorchée.

Son dernier album en date est sorti en octobre, s’appelle « À mon étoile » et c’est avec celui-ci que je découvre son univers. Le disque est contenu dans une pochette très soignée qui donne fort envie d’écouter les dix pistes qu’elle renferme. On y découvre une Aube souriante, qui semble épanouie et qui s’assume de tout son être. À l’intérieur, un mot qui à travers la phrase « les plus belles histoires commencent toujours mal », raconte un peu sa rencontre avec une vie plus belle.
Dix pistes donc, qui nous immergent dans un univers unique où rock posé et electro aérienne se côtoient et croisent la poésie. Les émotions s’entrechoquent et ressortent de la plus belle des façons à travers des textes travaillés, pour venir soigner nos oreilles. La sincérité et l’authenticité transpirent et il y a quelque chose d’apaisant dans cet album. La voix d’Aube est particulière, très identifiable, et son univers vraiment unique et personnel. Je pense qu’on aime ou on n’aime pas, sans demi-mesure. Sans demi-mesure comme pour cette artiste, qui est entière.
Du déchirant ‘À mon étoile’ à la voix qui se fait hurlante, comme une complainte, jusqu’à l’ ‘Adieu’ final, on passe d’émotions en émotions. De renaissances en messages positifs. De l’ombre à la lumière.
On a là une jolie artiste avec un bel univers, dont est issu ce très chouette album, intense, lumineux et plein de bonnes ondes. Nul doute que je vais me pencher sur le reste de la discographie d’Aube L et que j’aimerai la croiser au détour d’une scène.

Aube a d’ailleurs récemment lancé une campagne de financement participatif afin d’offrir un clip au vibrant ‘Like a Bonfire’. En quelques jours seulement, le projet a déjà atteint son objectif et est en voie de bien le dépasser, ce qui lui permettrait de réaliser d’autres idées. C’est dire si les fans sont présents ! Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page ulule du projet (lien en fin d’article).

Ma sélection :
‘À mon étoile’
‘S’offrir le monde’
‘Where everything is possible’

Pour retrouver Aube L. :
Website :
http://www.aube-l.com/
Facebook : https://www.facebook.com/aubelonewomanband/?fref=ts
Twitter : https://twitter.com/Aubelalvee?lang=fr
Deezer : http://www.deezer.com/artist/354685
Soundcloud : https://soundcloud.com/aubelalvee
Bandcamp : http://aubel.bandcamp.com/
Youtube :
https://www.youtube.com/channel/UCtE0L2EFez630tDiOFrObag
Ulule : https://fr.ulule.com/like-a-bonfire/

Et pour conclure, voici le clip de ‘À mon étoile’, réalisé par Aube, et Laurence Barriol :

Les commentaires sont fermés