Into the Crowd : Laurent, fan de Billy Talent

Ce mois-ci Laurent s’est prêté au jeu du Into the Crowd, et nous parle d’un groupe canadien qu’il affectionne tout particulièrement, Billy Talent !

_ Pour commencer, peux tu nous présenter le groupe dont tu es fan ?

Billy Talent est avant tout un groupe d’amis qui se connaissent depuis qu’ils sont ados. Originaires du Canada, leur complicité se ressent dans chacun de leurs titres.
Mais Billy Talent ce n’est pas juste quatre garçons dans le vent… Billy Talent EST le vent, la tempête… Que dis-je, la tornade !!!!

_ Comment a commencé ton histoire avec ce groupe ?

Tout simplement chez un ami, en 2003 ( date de sortie de leur premier album éponyme ). Ce jour là, j’ai eu la plus grande claque musicale de ma vie ! Sans le savoir, ces quatre lascars ont rempli un manque… Ils faisaient LE rock que j’avais envie d’écouter, et que je ne trouvais pas chez les autres d’une manière aussi aboutie.

_ Qu’est ce qui te touche le plus chez eux ?

Vaste question ! Tout d’abord, la communication qu’ils entretiennent avec leurs fans. Ensuite, leur musicalité, leur travail acharné (très souvent , ils disent qu’ils font tout leur possible pour devenir de meilleurs musiciens… Alors qu’ils sont déjà des virtuoses, et je pezz mes mots (petite joke pour les connaisseurs).

_ Ton album ou morceau préféré ?

Voila la question qu’il ne faut pas poser à un fan mais challenge accepted ! ‘Saint Veronika’ (« BT III », 2009) est pour moi le plus intense , le plus envoûtant. Pour info, ce titre vient de Paulo Coelho « Veronika décide de mourir »…
Je me dépêche de passer cette question car d’autres titres me viennent en tête !

_ Combien de fois les as-tu vus en concert ?

Malheureusement que deux fois ! Plusieurs raisons à ça : le manque de temps, d’argent, mais surtout ils ne viennent que très rarement en France car il faut bien le reconnaître, ils ne sont pas très connus dans l’hexagone ! Pffff… Pour info, en Allemagne, un pays pas si lointain, ce sont des demi-dieux qui remplissent des stades entiers.

_ Jusqu’où es-tu allé avec eux ?

Deux mots : Clermont-Ferrand !!!! Je m’excuse auprès des Clermontois mais c’est vraiment paumé et moche, il n’y a bien que BT pour pouvoir me faire aller dans cette ville.
(Note à moi même : je sens que je ne vais pas me faire que des copains avec cette réponse…)

_ Jusque où pourrais-tu aller ?

Je rêverais de les voir au Rock am Ring dont ils sont d’ailleurs des habitués. Ce festival est mon Graal. Un jour j’irai, oh oui, un jour j’irai !!!

_ Une anecdote que tu as envie de partager avec nous ?

A Clermont justement , le concert était tellement intimiste et le public tellement réactif que Ben, le chanteur, nous a invités chez lui pour un barbeuc géant… J’attends toujours et ne désespère pas !

_ Le meilleur concert ?

Sans hésitation, le concert de Brixton en 2006. (Je pense qu’il doit être sur Youtube.)

_ Qu’est-ce que tu voudrais partager avec eux, en dehors de leur musique ?

Simple et efficace : quelques packs de Bière (même canadienne).

Enfin, pour terminer, j’aimerais profiter de cette occasion pour souhaiter à Aaron, le batteur, et aux noms de tous les rockeurs de France, un bon rétablissement. Atteint de la sclérose en plaques, il a dû interrompre l’enregistrement de leur nouvel album et a été remplacé au pied levé par le batteur des excellents Alexisonfire.

Merci Laurent !

Retrouvez les précédentes interventions de Laurent sur Like a Melody, avec sa Playlist, et un live report du passage de Hanni el Khatib à Nîmes l’an dernier.

Les commentaires sont fermés