Live Report : Last Train + Kursed – Le Portail Coucou – 21/11/15

Samedi dernier, c’était mon premier concert « d’après ». Mon premier concert d’après ces terribles événements qui ont eu lieu dans Paris il y a une dizaine de jours. C’est donc avec un mélange de boule au ventre et d’excitation de revoir Kursed et d’enfin découvrir Last Train en live que je me suis rendue au Portail Coucou à Salon de Provence. Une première pour moi qui découvre cette salle, qui m’apparaît immédiatement comme chaleureuse, ni trop grande, ni trop petite et qui se remplit petit à petit.

Le directeur de l’établissement monte d’abord sur scène pour lancer la soirée, non sans émotion. La première, ici, depuis les attentats.

Puis les lumières s’éteignent et l’intro de Kursed résonne.KURSED_PORTAILCOUCOU-1-19 Je suis bien contente de retrouver sur scène pour la troisième fois ces quatre garçons, Hugo, Thomas, Romain et Ari, qui ont livré un excellent EP « Apple » en septembre (chronique ici) et qui sont en train de nous préparer un album tout entier pour début 2016. KURSED_PORTAILCOUCOU-1-2Le quatuor dégaine son rock n’ roll garage séducteur qui fleure bon le vintage et ses riffs entêtants pour réchauffer un public qui, hormis dans les premiers rangs, semble timide. Le groupe dégage beaucoup d’énergie, mais communique peu ce soir à mon goût, alors que plus que jamais nous avons besoin que les artistes et leur public ne fassent qu’un. Peut-être est-il un peu moins fougueux que d’habitude. Malgré tout la voix d’Hugo, tantôt suave, tantôt déchirée mais toujours bien placée, nous emmène au fil des compos puissantes du groupe. C’est pêchu, efficace et ça secoue les oreilles. C’est loin d’être la première fois que l’on parle de Kursed sur Like a Melody, on a déjà pas mal évoqué leur univers si attrayant, et les garçons nous en ont encore une fois offert un bel aperçu ce soir. Toujours un plaisir.

Puis c’est au tour de Last Train de brancher ses amplis. Last Train, LA révélation rock de l’année. LASTTRAIN_PORTAILCOUCOU (18)Ces quatre garçons là ont notamment remporté le prix des Inouïs du Printemps de Bourges 2015 et joué à Rock en Seine cet été, mais par un concours de circonstances, je les y ai ratés. Ce soir c’est donc ma session de rattrapage. On m’en a parlé en bien, en très bien même. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que je n’ai pas été déçue ! Ça transpire le rock n’ roll avec des riffs puissants, teintés de blues et portés par une voix déchirée. L’énergie du groupe est saisissante, il y a de la tripe là ! Que ce soit sur des rythmes énervés, plus dansants, ou sur des compos plus lourdes et planantes, on sent qu’ils donnent tout, qu’ils ne retiennent rien. LASTTRAIN_PORTAILCOUCOU (10)La température dans la salle grimpe au fil du set. On a affaire à un groupe généreux, c’est clair. J’ai par contre trouvé le jeu de scène un poil surjoué par moments. M’enfin, rien de grave, surtout au vu de la qualité du set. On retiendra surtout que ce sont de vraies bêtes sur scène. Malheureusement toute bonne chose ayant une fin, le set se termine, avec embrassades au programme pour nos quatre garçons, qui témoignent là d’une belle cohésion au sein du groupe.
Bref, il est clair que leur succès est largement mérité et ils n’ont pas volé leur réputation. Ce fut un vrai coup de cœur, on peut clairement parler de claque musicale.

Voilà c’était le premier concert de l’après Bataclan et la musique a fait son effet, ça a fait beaucoup de bien à tous les gens qui étaient présents ce soir. Et sincèrement, merci à ces deux super groupes de nous avoir montré que le Rock en France a encore un bel avenir devant lui.

Ces deux groupes joueront à nouveau ensemble le 11 décembre au Black Out (Montpellier) et au Mediator (Perpignan) le 23 janvier, et ont chacun plein de belles dates prévues un peu partout en France alors vraiment, n’hésitez pas et allez faire du bien à vos oreilles !

Voici la galerie complète des photos, qui ne sont pas libres de droit. Pour toute utilisation, merci de nous contacter.

Les commentaires sont fermés