Vintage : Archive – Fuck U

Cette semaine, je suis allée à Caen assister à un concert du collectif britannique Archive et il m’a semblé évident de vous parler pour la rubrique Vintage de leur titre emblématique (et pas très poli/gentil) intitulé ‘Fuck U’ qui figure sur leur cinquième album « Noise » sorti en 2004.

Les paroles sont d’une grande violence (un exemple ci-dessous) et s’adressent à une personne qui n’est jamais citée explicitement. Elles sont associées à une musique charmeuse et cela produit un étrange mélange qui reste longtemps en tête.

Can’t believe you were once just like anyone else
then you grew and became like the Devil himself
Pray to God I think of a nice thing to say
But I don’t think I can so fuck you anyway
« Je ne peux pas croire que tu as été comme tout le monde
Puis tu as grandi et tu es devenu comme le démon lui-même
Prie Dieu que je pense à dire quelque chose de gentil
Mais je ne crois pas que je pourrais alors je t’emmerde »

Bet you sleep like a child with your thumb in your mouth
I could creep up beside put a gun in your mouth
Makes me sick when I hear all the shit that you say
« Je parie que tu dors comme un bébé avec ton pouce dans la bouche
Je pourrais m’approcher de toi mettre un flingue dans ta bouche
Tu me rends malade quand j’entends toute la merde que tu dis »

There’s a space kept in hell with your name on the seat
With a spike in the chair just to make it complete
« En Enfer ils te gardent une place avec un siège à ton nom
Avec une pointe sur la chaise pour compléter le tout »

Mais à qui sont adressés ces mots ?
Le sens réel de la chanson reste mystérieux et deux hypothèses principales sont envisagées. La première suppose que le chanteur de l’époque, Craig Walker, s’adresse à lui-même. Il enchaîne ses phrases cinglantes et cyniques sur un rythme monotone et lancinant. Lorsqu’il chante « When you look at yourself, do you see what I see ? If you do why the fuck are you looking at me ? » (Quand tu te regardes, vois-tu ce que je vois ? Si oui, pourquoi me regardes-tu ?). Cette hypothèse implique que son mépris pour lui-même atteint un tel degré, qu’il va jusqu’à séparer son être en deux personnages se haïssant et engendrant une forme de folie.

L’autre hypothèse destinerait ‘Fuck U’ à une célébrité ou une personnalité politique. Danny Griffiths, un des membres fondateurs du collectif, aurait déclaré dans une interview qu’il avait écrit cette chanson après avoir vu une intervention de George W. Bush à la télévision. Plus tard, d’autres membres du groupe auraient plus ou moins contredit cette théorie…

Quoi qu’il en soit, le groupe aime l’idée que leur chanson plaise aux fans et que chacun peut la fredonner en pensant à une personne qu’ils détestent.

Tout le monde connaît quelqu’un qui mériterait qu’on lui chante cela, non ?

[Marjorie]

Les commentaires sont fermés