Live Report : Harmonic Generator + Akil + The Coyotes Dessert – Le Molotov – 15/10/15

Le 15 octobre, Harmonic Generator (qu’on ne vous présente plus à force) fêtait ses dix ans au Molotov. Retour sur une chouette soirée.

Et c’est au rappeur marseillais Akil que revenait le tâche d’ouvrir la soirée. AKIL - Le Molotov - © Marine PoppinsDu rap ? Mais pas que. En effet, Akil pose sa voix sur des instrus tantôt soul funky groovy tantôt bien rock, jouées par un vrai groupe. N’étant pas très à l’aise avec le rap (cela fait longtemps que je n’en écoute plus et en dehors des classiques de rap français, je n’y connais pas grand chose), j’avoue que là j’ai été très surprise de me voir me prendre au jeu, entraînée par ces musiques prenantes et ce flow incisif car Akil rappe avec ses tripes et investit vraiment ses textes. Je dois dire que j’ai passé un bon moment.
Vraiment sympa comme entrée en matière, même si le set était court.

Ensuite venaient les Coyotes Dessert, groupe de stoner que j’attendais depuis un bon moment de voir en live. The Coyotes Dessert - Le Molotov - © Marine PoppinsJ’avais en effet chroniqué leur EP  »Welcome » il y a près de deux ans lorsque je bossais pour un autre webzine, mais n’avais pas encore eu l’occasion de les voir à l’œuvre sur une de nos scènes marseillaises. Le groupe affirme jouer un mélange de stoner, de grunge et de country. Et bien, je dois dire que ça envoie ! La ligne de basse est surpuissante, les guitares saignantes et la batterie n’est pas en reste. Les rythmes sont tous plus endiablés les uns que les autres, et il est impossible de rester de marbre devant cette voix de crooner chaude et éraillée. Un vrai bon moment, je ne suis pas déçue par ce set énergique.

Enfin, c’était au tour des héros du jour de livrer leur set. Dix ans. Dix ans d’existence pour Harmonic Generator. Que dire d’eux que je n’aurais déjà dit ? Une fois de plus ils offrent un set intense, cocktail explosif qui va régaler nos oreilles. Harmonic Generator - Le Molotov - © Marine PoppinsLe groupe fête non seulement son anniversaire ce soir, mais aussi la fin de sa campagne de crowdfunding réussie. La preuve que le groupe a le soutien d’un public fidèle. Une fois de plus, je me laisse emporter par ces morceaux à mi chemin entre le hard rock et le metal, aux accents bluesy qui témoignent d’une vraie identité propre au groupe. C’est intense et malgré la toute petite taille de la scène, le groupe ne ménage pas ses efforts pour retourner le Molotov. C’est qu’ils sont vraiment généreux sur scène ces garçons là.
Dix ans qu’ils sont là, et on ne peut que leur souhaiter de continuer à faire du bruit pour dix années supplémentaire, ou plus encore.

Merci au Molotov et aux groupes pour cette super soirée !

Photos non libres de droits – Pour toute utilisation veuillez nous contacter.

Les commentaires sont fermés