Chronique : Endless Sundown – Fear Of Missing Out

Aujourd’hui encore, direction Lyon pour découvrir trois rockeurs puissants: les Endless Sundown.
Pour faire simple, le groupe est un combo guitare / basse / batterie composé de Victor (chant / guitare), Julien (basse) et Quentin (batterie). La formation a déjà un single à son actif: ‘In Brackets’, sorti fin 2014. Depuis le 22 Mai dernier, Endless Sundown nous propose un EP quatre titres entre rock et metal: « Fear Of Missing Out ». Décryptage rapide.

Le disque s’ouvre sur ‘Rebirth’. Le tout début me fait un peu penser à un mix entre ‘Creep’ de Radiohead et l’univers déjanté des Red Hot Chili Peppers. Plus on avance dans le titre et plus on sent l’influence d’un nouveau groupe: Nirvana. Je ne sais pas pourquoi, mais je trouve que la voix de Victor ressemble fortement à celle de Yodelice, même si les deux artistes n’ont bien sûr absolument pas le même répertoire musical. En tous cas, Endless Sundown n’a pas menti sur son univers : on a bien un son plus puissant que du rock basique et moins incisif que du metal. Bref, tout ce qui me plaît !

La deuxième piste a pour titre ‘Nothing To Leave Behind’. Selon moi, on a là un autre mix entre des groupes comme Judas Priest et les Foo Fighters par exemple, mais je pense que chacun aura son avis différent après avoir écouté le morceau. La voix de Victor est toujours aussi surprenante et j’aime beaucoup les riffs de guitare et de basse qui rythment le morceau. J’ai beaucoup apprécié la feinte de fin. Le groupe laisse une note longue semblable à une fin de titre pour nous embrouiller. Après quelques secondes, un dernier riff de guitare / basse résonne dans nos oreilles avant que n’arrive la vraie fin, sur un son très semblable à celui d’une Fuzz Factory dans le style de Muse.

Il est enfin temps d’écouter le tout premier single du groupe, ‘In Brackets’ dans une version Radio Edit de quatre minutes. Le début semble être fortement inspiré par le monde de System Of A Down, même si le morceau est largement plus posé que ceux de la bande de Serj Tankian. Dans ce titre, Endless Sundown laisse plus de place à la basse qu’à la guitare ! En effet, cette dernière ne domine que pendant quelques dizaines de secondes, lorsque le solo arrive. Le reste du temps, on entend beaucoup plus aisément la basse.

Pour le final, Endless Sundown nous propose une cover surprenante : celle du légendaire ‘Lose Yourself’ d’Eminem. Étant donné qu’il s’agit là de mon titre préféré du rappeur américain, j’ai été assez heureux de les voir reprendre la chanson. Pour l’occasion, les lyonnais ont fait appel à Slashy, qui remplace Victor au chant. Déjà que l’originale d’Eminem était très rock, la version d’Endless Sundown l’est encore plus et frise avec le metal ! Une fin vachement puissante pour un EP qui l’est tout autant !

En quatre titres, Endless Sundown a réussi à me convaincre, moi qui ne les connaissait absolument pas. Il n’y a rien à jeter sur cet EP, et franchement je vous conseille fortement d’aller jeter une oreille sur ‘Lose Yourself’ qui est probablement un de mes nombreux coups de cœur de cette rentrée !

[Pierre-Jean]

WEBSITE : https://endlesssundown.bandcamp.com/
FACEBOOK : https://www.facebook.com/endlesssundown

Les commentaires sont fermés