Live Report : Astonvilla + Harmonic Generator

Sinon samedi soir au Jas Rod (Les Pennes-Mirabeau), il y avait de quoi passer une super soirée !

Après un premier album, « When the Sun Goes Down », enregistré en Australie (où le groupe a fait ses armes), Harmonic Generator revient avec un nouveau projet « Heart, Flesh, Skull and Bones », décliné en quatre EP, dont le premier, « Heart » est sorti en décembre. Ce soir les cinq garçons sont en forme, ça envoie du décibel. J’avais gardé un très bon souvenir de leur passage à l’Usine fin 2013, et je ne suis pas déçue. Encore un groupe qui vit sa musique à fond sur scène. Du hard rock puissant, dense et acéré, limite metal, et bluesy à souhaits. Rien que ça. Ça fait vibrer les tympans et remuer de la tête et des fesses. Un set très énergique et explosif, une bonne claque live comme je les aime.

Astonvilla, qui a fêté l’an dernier ses vingt ans de carrière et qui revient avec un nouveau souffle après une longue pause arrive ensuite. Emmené par Fred Franchitti, le groupe défend son dernier album « Joy Machine », sans oublier ses plus grands tubes de l’époque. Et même si la salle n’est pas comble, on sent une grande ferveur de la part des fans et un grand bonheur de retrouver leur groupe. Astonvilla distille son rock avec classe et les titres s’enchaînent avec une intensité grandissante pour atterrir sur un ‘Raisonne’, que tout le monde reprend en chœur.

Un chouette concert ! Merci le Jas’Rod !

Setlist : Le baiser / Les codes / Wash my Soul / Invincible / Voiture Française / Le Chien / Good Bye / Tant de choses / Badminton / Manhattan / In my Head ( Queens of the Stone Age cover) / J’en rêve / Roule vite / Bonne Nouvelle / De Jour comme de Nuit / Cortex / Je cultive / Projet Y / Raisonne

Les commentaires sont fermés