Interview : un marteau nommé Scores

Ce vendredi, nous vous dévoilons l’interview de Scores et son rock tout droit venu de Melun. A découvrir d’urgence…
Bonne lecture !

1.Salut Léo ! Peux tu présenter le groupe ? 

Salut, je suis donc Léo, le guitariste du groupe. Dans Scores il y a Benjamin au chant, Elie à la basse, Simon à la deuxième guitare et enfin Nicolas à la batterie. Nous avons en moyenne 18 ans, certains sont au lycée et les autres se tuent au travail !

 

2.D’où vient le nom du groupe ? 

Après notre premier concert, une amie et fan du groupe nous a proposés de passer chez elle le soir-même. A l’époque on ne s’appelait pas encore Scores. En arrivant chez elle, son père nous ouvre la porte et, sachant qu’ils étaient d’origine anglaise, glisse discrètement à sa fille « that’s your scores ? ». A ce moment-là, la fille se mit à rougir et à fuir la discussion. Sur le coup, on n’avait pas compris et on a passé la soirée à lui demander ce que scores voulait dire et à la charrier là dessus. On disait « on est les Scores » sans savoir ce que ça voulait dire. Ce n’est que plus tard qu’on a appris que Scores était une expression utilisée par les jeunes pour nommer leurs conquêtes sexuelles ! On a trouvé ça drôle et on s’est attaché à ce nom.

 

3.Racontez nous votre parcours… 

On s’est rencontré au collège et on a commencé à faire de la musique ensemble mais c’est en rentrant au lycée que le groupe a vraiment démarré, avec l’arrivée de Benjamin, le chanteur. On a fait un concert inter-lycée en 2012, qui consiste en une formation tout au long de l’année avec des professionnels, pour des jeunes groupes musicaux de lycéens du coin, et qui se clôture par un concert sur la grande scène de L’Empreinte à Savigny-le-temple (77). Cela nous a permis de faire un premier pas dans la scène locale, et de rencontrer les personnes qu’il fallait. Depuis on a fait pas mal de concerts (environ 50), dans les salles du coin, dans des bars et dans d’autres endroits comme à Reims, à Paris, etc…

  

4.Vous avez sorti votre première galette l’année dernière : présentez nous votre EP « On the road ».

  » On The Road  » est sorti le 30 avril 2014, il est composé de 4 de nos meilleures chansons de l’époque.  Au départ, il y avait 3 titres qui pour nous étaient incontournables (‘Love In Hell’, ‘Hammer Of Life’ et ‘On The Road’), nous les avons travaillés et arrangés lors de nos répétitions. Ce sont les morceaux les plus aboutis donc nous voulions les enregistrer. Seule la chanson ‘Come Back To The Grave’ a été écrite pour le disque car il nous fallait un morceau pour clôturer l’EP de façon majestueuse.

  

 5.Et comment se passe le processus de création ? 

 On compose tous ensemble : on se retrouve en répète, chacun a ses riffs, ses idées et on mélange tout ça jusqu’à ce que quelque choses de bon en sorte. Ensuite on ajoute les textes préparés par Benjamin ou Simon et le tour est joué !

 

6.Scores, plutôt studio ou scène ? 

 Plutôt scène, on a passé le plus clair de notre temps en répète et sur scène, mais très peu en studio. On préfère vivre la musique sur scène.

 

7.Avec une cinquantaine de concerts, quel est votre meilleur souvenir de live ? 

 C’était à la fête de la musique en 2014, la ville organisait un concert sur une grande place à Melun, avec des groupes locaux et des ensembles des écoles de musique. On jouait en dernier et la place était bondée. C’était génial car ce n’était pas que notre public habituel : il y avait énormément de gens différents, des enfants, des ados, des adultes, des vieux… L’ambiance était vraiment sympa et on s’est éclaté à ce concert. Benjamin a sauté sur la batterie, je suis monté à l’étage d’un magasin et j’ai fait un solo par la fenêtre, tout le monde chantait à l’unisson… Bref, c’était cool.

 

8.Que dire à quelqu’un qui ne vous connaît pas pour l’attirer à un concert ? 

 Quand tu te fais chier tu as trois possibilités qui s’offrent à toi : tu peux te mettre sur ton PC ou ta console et tuer le temps ; tu peux comater sur ton canapé en attendant que quelque chose se passe ; ou tu peux faire quelque chose de constructif, et crois-moi on est bien mieux à un concert de Rock’n’Roll que dans les deux possibilités précédentes.

 

9.Parlons culture. Que pensez-vous de la jeune scène française ? 

Cette jeune scène a du potentiel, elles nous montrent que le Rock n’ roll n’est pas mort du tout, il y a pas mal de jeunes groupes qui tournent bien alors qu’ils n’ont pas forcément l’expérience des dinosaures du rock ! J’aimerais aussi dire que la jeune scène française actuelle a de la chance car il y de nos jours beaucoup de dispositifs qui permettent aux jeunes de pouvoir bénéficier de formations, de rencontres avec des gens important du monde de la musique. On est libre de faire ce qu’on veut mais on peut être encadré si on le souhaite.

 

10. Avec quel groupe rêveriez-vous d’enregistrer un morceau ? 

Avec quel groupe ? Hum c’est compliqué, je dirais Aerosmith ou Pearl Jam car ce sont les groupes parmi lesquels on pourrait s’éclater le plus !

 

 11.Qu’est ce que vous écoutez ? 

Toute la musique qui vient du Blues et du Rock’n’Roll : tous les grands groupes (Led Zep, AC/DC ….) Puis chacun a ses préférences : certains sont plus 70’s, d’autres Heavy Métal, etc…

 

12.Votre morceau du moment ? 

 For Those About To Rock’… Car nous avons eu la chance de voir AC/DC en concert le 23 mai dernier et c’était l’extase, surtout quand les canons ont retenti dans le stade entier… Alors cette chanson et moi c’est une véritable histoire d’amour !

 

13.Allez, un truc inavouable que vous écoutez ? 

 C’est triste à dire, mais il nous arrive d’écouter ‘Libéré, délivré’  de la reine des neiges…

 

14.Quels sont les projets du groupe ? Peut être un nouvel EP…

 Nous sommes en train de composer, de nous réinventer, il va nous falloir un peu de temps et dès qu’on aura ce qu’il faut, on fera ce 2eme EP, avec un clip cette fois ! Mais rien n’est réellement prévu pour l’instant.

 

15. Un tas de concerts à venir, notamment dans la région Parisienne, pouvez vous nous les citer ?

 Une fin de saison qui s’annonce riche ! 

– Dimanche 7 juin au Gibus Café en compagnie du groupe de heavyDesolation Angels !

– Vendredi 19 juin dans notre ville bien aimée, à Vaux Le Pénil à La Ferme Des Jeux

– Samedi 20 juin au Bebop, à Montereau

– Dimanche 21 juin dans les Jardins de Melun, pour la fête de la musique !

– Samedi 27 juin pour le dernier concert de la saison, à Provins pour le festival Festiv’Eté

Beaucoup de dates en juin, d’autres viennent après les vacances ! Pour revenir plus Rock and Roll que jamais.

 

16.Une anecdote à nous raconter ? 

 La première fois qu’on a entendu Benjamin chanter, nous avions légèrement bu. On l’a rencontré à une soirée et on ne le connaissait pas, mais le courant est tout de suite passé entre nous et quand il nous a dit qu’il aimait le rock, on lui a proposé de venir dans le groupe !

 

17.L’interview s’achève… Le mot de la fin ?

 Long Live Rock And Roll !

 

Contact Management/Booking/Presse:
mb.spiralproductions@gmail.com – 06 72 17 95 42

Liens utiles :
https://www.facebook.com/scores.hardrock
http://scoresrock.wix.com/band

Les commentaires sont fermés