Live Report : Deportivo + Memento Mori – L’Usine, Istres (13)

Deportivo

Sinon, samedi il fallait être à L’Usine à Istres pour passer une bonne soirée musicale. En effet, Deportivo était à l’affiche, et l’ouverture était confiée à Memento Mori (oui oui, on vous en a parlé déjà le mois dernier).

Le concert avait lieu dans le hall d’entrée qui fait office de club. Les membres de Memento Mori, chargés de mettre le public « à point », s’installent tranquillement et les hostilités démarrent. L’ambiance est dark, on nous sert du stoner-metal et l’on ressent une certaine urgence dans les morceaux. Les riffs sont endiablés et il est impossible de rester sur place sans remuer un peu de la tête et des jambes. La voix d’Alex (guitare-chant) est claire et d’une justesse sans faille, et l’on sent qu’il chante avec ses tripes. La demoiselle du groupe, Eva, s’affaire derrière ses fûts et donne tout tandis que Lionnel, le bassiste, semble possédé par les sons qui sortent de son instrument. Dommage que le public se soit montré si timide, mais quelques fans étaient là pour encourager le groupe et ce fût une super mise en bouche avec une belle énergie !

Memento Mori @ L'Usine

Memento Mori @ L’Usine

Puis vient le tour de la tête d’affiche du soir, Deportivo, qui fête les dix ans de son premier album. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les trois garçons se sont emparés du public et l’ont complètement retourné ! Des fans fidèles sont faciles à reconnaître tant on les sent décoller dès les premières notes. Il est marrant d’observer ce public passionné, de tous âges et tous horizons, emporté par cette musique fédératrice. Dix ans pour le groupe mais c’était la première fois que j’assistais à un de leurs lives et on peut dire que j’ai été surprise par l’énergie déployée par Jérôme (guitare-chant), Julien (batterie-kazoo) et Richard (bassiste). Et dans la fosse ça pogote, ça slamme, ça saute dans tous les sens, tandis que les morceaux s’enchaînent en ne laissant que très peu de moments de répit pour reprendre son souffle. En effet la setlist est longue et l’enchaînement est rapide. Trois faux départs, mais rien de grave, on pardonne sans problème tant on passe un excellent moment. J’en avais entendu beaucoup de bien, et je n’ai pas été déçue !

Deportivo @ L'Usine

Deportivo @ L’Usine

Un grand merci à Memento Mori pour l’invitation !

Les commentaires sont fermés